Les suisses votent la limitation de l'immigration : "un dimanche noir" selon plusieurs mouvements

Publié le 14/02/2014 - 11:33
Mis à jour le 14/02/2014 - 11:39

Réunis le 11 février 2014 à La Chaux-de-Fonds en Suisse, les représentants de plusieurs mouvemenrs réagissent au résultat du scrutin du dimanche 9 février 2014 où le peuple suisse, à une très courte majorité, "a suivi un parti populiste décidé à fermer les frontières et défier l'Europe". Ils parlent d'un "dimanche noir" pour l'Arc Jurassien entre Franche-Comté et Suisse... 

drapeau_suisse_drapeau_europec.jpg
©gregoiresapereaude.blog.tdg.ch

« l’appel du 11 février »

PUBLICITÉ

 NOMES-Neuchâtel (Nouveau mouvement européen suisse), le Mouvement Européen – France – Franche-Comté, l’Union des Fédéralistes Européens – Franche-Comté, le Forum Transfrontalier Arc Jurassien et la Maison de l’Europe Transjurassienne ont décidé suite au vote suisse de lancer « l’appel du 11 février ». 

« Concrètement, toutes les procédures de négociation de la Suisse avec L’Union européenne sont remises en question. Paradoxalement, les électeurs suisses, par leur vote à l’issue serrée, interrogent l’ensemble des peuples européens à la veille des élections du 25 mai prochain.

Les cantons de l’Arc jurassien, parmi les plus touchés par le chômage en comparaison Suisse, sont ceux qui ont refusé avec le plus fort pourcentage (61 %) la proposition protectionniste d’un parti isolationniste.

Ce positionnement dynamique démontre que les mesures d’accompagnement prises par ces cantons traditionnellement ouverts ont garanti une meilleure stabilité à certains secteurs et ont permis d’assurer à la fois l’emploi des Suisses et le nécessaire appoint de compétences étrangères.

Historiquement, avec sa force de formation, de recherche, de production, de promotion et de vente, la région a développé de Genève à Bâle et de Besançon à Neuchâtel une économie performante sur le marché mondial, fondée notamment sur les micro-techniques et l’horlogerie. Cette économie prospère s’appuie depuis toujours sur une main d’oeuvre transfrontalière.

 Dès lors, les pouvoirs publics suisses et français sont invités à :

– confirmer leur engagement envers le principe de libre circulation, l’un des principes fondateurs de l’Union européenne, en dépit de la décision d’une majorité des électeurs suisses d’introduire des contingents ; la libre circulation s’entend pour tous les citoyens sans exception ;

– consolider l’emploi transfrontalier, facteur de développement commun de l’Arc jurassien, à la fois franc-comtois et suisse ;

– poursuivre et renforcer, avec tous les outils à disposition, les efforts visant à développer la coopération transfrontalière.

 Transfrontière, l’Arc jurassien franc-comtois et suisse souhaite que son co-développement ne soit pas entravé par des mesures protectionnistes contraires à ses intérêts.

 Aujourd’hui, dans un contexte de confusion et de grande incertitude, nous souhaitons défendre ardemment les valeurs de paix, de solidarité et d’échanges entre les peuples d’Europe, auxquels nous, les soussignés, revendiquons d’appartenir.

NOMES-Neuchâtel

Mouvement Européen – France – Franche-Comté

Union des Fédéralistes Européens – Franche-Comté

Forum transfrontalier

Maison de l’Europe transjurassienne

Jacques-André MAIRE, président

François MENNERAT,

 président

vice-président

Jacques-André TSCHOUMY,

président

Marcel SCHIESS

secrétaire général

marcel.schiess@bluewin.ch

Touria DERROUS-BRODARD,

présidente

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.81
couvert
le 21/07 à 3h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1020.35 hPa
Humidité
98 %

Sondage