Alerte Témoin

Disparues de l'A6 : le meurtrier présumé de Christelle Blétry renvoyé aux assises

Publié le 06/06/2016 - 11:54
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:02

Le meurtrier présumé de Christelle Blétry, une des "disparues de Saône-et-Loire" tuée en 1996 de 123 coups de couteau, sera prochainement jugé devant les assises, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant des informations de presse.

DSC_6958.JPG
©Alexane Alfaro

L'avocat de Pascal Jardin, Me André Laborderie, qui a précisé ne pas avoir fait appel de l'ordonnance de mise en accusation, a dit "attendre avec impatience ce procès", dont la date n'est pas encore connue. 

Rappel des faits

Christelle Blétry, 20 ans, avait été retrouvée morte à Blanzy (Saône-et-Loire) le 28 décembre 1996, son corps lardé de 123 coups de couteau.

En septembre 2014, Pascal Jardin, un ouvrier agricole quinquagénaire, avait été interpellé et écroué après avoir été confondu par de nouvelles expertises ADN sur les vêtements de la victime. Il avait reconnu les faits au cours de sa garde à vue et lors de sa première comparution devant le juge d'instruction, avant de "retirer" ses aveux, selon son avocat, un mois plus tard.

"Ses tergiversations nous importent peu"

L'avocate de la famille de la victime, Me Corinne Herrmann a estimé de son côté que ce renvoi devant la cour d'assises de Saône-et-Loire était une "vraie avancée" dans cette affaire. "Il a avoué devant les enquêteurs et devant le juge d'instruction et
beaucoup d'éléments le mettent en cause. Ses tergiversations nous importent peu", a-t-elle ajouté. 

Le meurtre de Christelle Blétry fait partie de l'affaire des "disparues de Saône-et-Loire", aussi appelée l'affaire des "disparues de l'A6", une série de meurtres ou de disparitions de jeunes femmes en Saône-et-Loire entre 1986 et 1999.

Dans un autre volet, Jean-Pierre Mura, condamné à 20 ans de réclusion en juin 2015 par la cour d'assises de Saône-et-Loire pour le meurtre de Christelle Maillery en 1986 au Creusot, doit être rejugé en appel du 16 au 24 juin à Dijon.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
partiellement nuageux
le 03/06 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune