Du requin servi dans une cantine d'Étupes, le journaliste Hugo Clément fait retentir l'affaire

Publié le 06/05/2023 - 08:00
Mis à jour le 07/05/2023 - 14:23

Selon nos informations, le mardi 3 mai, le collège Paul Langevin d’Étupes a servi aux élèves de la cantine du requin à peau bleue, une espèce qui figure sur la liste rouge de l’UICN*. Choquée, une enseignante du collège a contacté le journaliste Hugo Clément qui s’est emparé de l’affaire. 

*Union internationale pour la conservation de la nature

Au collège Paul Langevin d’Étupes, l’affaire commence à faire grand bruit. D’autant qu’elle ne se limite désormais plus aux simples grilles du collège. Au coeur des débats, le menu de la cantine du mardi 3 mai, établi par le chef cuisinier et validé par l’intendance et la cheffe d’établissement, qui proposait ce jour du requin à peau bleu en plat principal.

©

L’UICN a classé le requin bleu comme "Quasi menacé", c’est-à-dire dont les espèces sont proches du seuil d’espèce menacée, il est même classé en danger critique d’extinction en Méditerranée. Pour autant, il reste aujourd’hui autorisé à la vente et l’espèce de requin la plus pêchée de la planète.

Un établissement pourtant labellisé E3D

Il n’en reste pas moins que pour un établissement labellisé E3D, c’est-à-dire engagé dans une démarche globale de développement durable, le choix du menu est plutôt mal venu, pour ne pas dire difficile à digérer... C’est en tous cas le sentiment de l’une des enseignantes du collège qui a décidé de rapporter l’affaire au journaliste Hugo Clément, bien connu pour son engagement pour le bien-être animal.

Une alerte à laquelle le journaliste d’investigation et militant écologiste n’est pas resté insensible. En plus de répondre à la professeur du collège d’Étupes, Hugo Clément a envoyé une équipe de son média d'investigation indépendant Vakita sur les lieux dès le jeudi 4 mai. À la sortie des classes, les parents d’élèves ont ainsi été interrogés sur leurs réactions concernant l’affaire et "sensibilisés sur le sort de cet animal", indique le site internet Vakita. La professeure qui a dévoilé l’affaire aurait également répondu à quelques questions.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vakita (@vakitamedia)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Dans le Haut-Doubs, un nouveau service dédié à l’accueil enfants-parents

Le nouveau service à destination des familles baptisé "Bulle d’air" sera lancé le 4 avril 2024 au sein de la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs en itinérance sur trois communes, Vercel-Villedieu-Le-Camp, Valdahon et Les Premiers Sapins. Ouvert à tous, le service est gratuit, préserve l’anonymat et est accessible sans réservation, ni engagement.

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.19
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %