Elisabeth Bisot : « Je dois avoir une vision départementale »

Publié le 23/02/2012 - 21:57
Mis à jour le 24/02/2012 - 10:44

La directrice académique du Doubs a présenté ce soir à Besançon sa dernière version de la carte scolaire prévue pour la rentrée 2012 dans le premier degré. Le Doubs compte 505 écoles et 45 collèges.  

dsc_4006.jpg
Elisabeth Bisot, directrice académique @carvy

carte scolaire

PUBLICITÉ

« Nous sommes au bout du processus de la carte scolaire du premier degré », a lancé Elisabeth Bisot à l’issue de la réunion du Conseil départemental de l’Education nationale (CDEN). La directrice académique a confirmé la fermeture de 23 classes et l’ouverture de 19 autres. 13 classes sont en situation de « blocage avec comptage à la rentrée » et 9 classes sont répertoriées sous la rubrique « ouvertures conditionnelles ».

Cette configuration, entérinée après une soixantaine de rencontres avec des parents, des enseignants et des élus, entraine la création de 6 postes « en classe » et la suppression de 37 postes « hors de la classe ». Sont notamment rayés de la carte scolaire 17 remplaçants sur un total 244 et 12 Rased sur 111 (réseaux d’aides spécialisés aux élèves en difficulté).

Pour la rentrée prochaine, les effectifs devraient grimper de 407 élèves dans les 505 écoles du département selon la répartition suivante : 19 693 élèves en maternelle, 30 393 en élémentaire et 321 dans l’enseignement spécialisé.

« On nous reproche d’agir comme des comptables. J’essaie de sortir de cette logique au lieu de travailler avec des seuils, je travaille avec des repères de 27 élèves en élémentaire et 30 en maternelle avec un effort pour l’éducation prioritaire », a expliqué Elisabeth Bisot.

Soucieuse de s’expliquer à la suite des nombreuses contestations de la nouvelle carte, elle a poursuivi en décrivant sa démarche. «Ma ligne de conduite, c’est d’avoir un traitement équitable sur l’ensemble du territoire sachant qu’il est très contrasté. C’est difficile d’avoir une gestion attentive aux situations particulières. Chacun pense que son cas est spécifique. Je dois avoir une vision départementale et pas locale ».

La directrice académique a assuré avoir regardé et étudié les choses de façon « distanciée ». « Je ne suis pas aveugle et sourde », a-t-elle insisté.

En ce qui concerne les collèges, dont le nombre d’élèves devrait passer de 21 236 élèves en 2011 à 21 239 en 2012, soit 3 de plus, il est prévu de supprimer 19,5 postes avec un volume d’élèves qui devrait être de 24 à 25 élèves par classe.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la réunion du CDEN, la FSU du Doubs a annoncé que « la carte scolaire n’est pas bouclée ». « L’inspectrice a présenté ses décisions pour la rentrée 2012, la FSU continue à se battre pour une carte scolaire équitable et transparente ».

Le syndicat dénonce notamment la suppression des postes de remplaçants et de Rased. « L’expertise des enseignants spécialisés dans le traitement de la difficulté scolaire ne bénéficiera plus aux élèves les plus fragiles », déplore la FSU du Doubs.

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.63
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage