Elisabeth Bisot : « Je dois avoir une vision départementale »

Publié le 23/02/2012 - 21:57
Mis à jour le 24/02/2012 - 10:44

La directrice académique du Doubs a présenté ce soir à Besançon sa dernière version de la carte scolaire prévue pour la rentrée 2012 dans le premier degré. Le Doubs compte 505 écoles et 45 collèges.  

dsc_4006.jpg
Elisabeth Bisot, directrice académique @carvy

carte scolaire

PUBLICITÉ

« Nous sommes au bout du processus de la carte scolaire du premier degré », a lancé Elisabeth Bisot à l’issue de la réunion du Conseil départemental de l’Education nationale (CDEN). La directrice académique a confirmé la fermeture de 23 classes et l’ouverture de 19 autres. 13 classes sont en situation de « blocage avec comptage à la rentrée » et 9 classes sont répertoriées sous la rubrique « ouvertures conditionnelles ».

Cette configuration, entérinée après une soixantaine de rencontres avec des parents, des enseignants et des élus, entraine la création de 6 postes « en classe » et la suppression de 37 postes « hors de la classe ». Sont notamment rayés de la carte scolaire 17 remplaçants sur un total 244 et 12 Rased sur 111 (réseaux d’aides spécialisés aux élèves en difficulté).

Pour la rentrée prochaine, les effectifs devraient grimper de 407 élèves dans les 505 écoles du département selon la répartition suivante : 19 693 élèves en maternelle, 30 393 en élémentaire et 321 dans l’enseignement spécialisé.

« On nous reproche d’agir comme des comptables. J’essaie de sortir de cette logique au lieu de travailler avec des seuils, je travaille avec des repères de 27 élèves en élémentaire et 30 en maternelle avec un effort pour l’éducation prioritaire », a expliqué Elisabeth Bisot.

Soucieuse de s’expliquer à la suite des nombreuses contestations de la nouvelle carte, elle a poursuivi en décrivant sa démarche. «Ma ligne de conduite, c’est d’avoir un traitement équitable sur l’ensemble du territoire sachant qu’il est très contrasté. C’est difficile d’avoir une gestion attentive aux situations particulières. Chacun pense que son cas est spécifique. Je dois avoir une vision départementale et pas locale ».

La directrice académique a assuré avoir regardé et étudié les choses de façon « distanciée ». « Je ne suis pas aveugle et sourde », a-t-elle insisté.

En ce qui concerne les collèges, dont le nombre d’élèves devrait passer de 21 236 élèves en 2011 à 21 239 en 2012, soit 3 de plus, il est prévu de supprimer 19,5 postes avec un volume d’élèves qui devrait être de 24 à 25 élèves par classe.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la réunion du CDEN, la FSU du Doubs a annoncé que « la carte scolaire n’est pas bouclée ». « L’inspectrice a présenté ses décisions pour la rentrée 2012, la FSU continue à se battre pour une carte scolaire équitable et transparente ».

Le syndicat dénonce notamment la suppression des postes de remplaçants et de Rased. « L’expertise des enseignants spécialisés dans le traitement de la difficulté scolaire ne bénéficiera plus aux élèves les plus fragiles », déplore la FSU du Doubs.

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.76
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %

Sondage