Macron : la police de sécurité du quotidien "n'est pas le retour à la police de proximité"

Publié le 19/10/2017 - 16:29
Mis à jour le 19/10/2017 - 17:33

Le président de la République Emmanuel Macron a effectué plusieurs annonces de l'Élysée mercredi 18 octobre 2017 concernant la politique de sécurité devant les représentants des forces de l'ordre dans un climat de menace terroriste. Parmi les points abordés : la "police de sécurité du quotidien" qui "n'est pas le retour à la police de proximité" selon le président, instaurée par Lionel Jospin puis supprimée par Nicolas Sarkozy…

11Police061.JPG
voiture de police (illustration) ©Léon Gama maCommune.info
PUBLICITÉ

Promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron, le projet, dont le chef de l’État a précisé les contours le 18 octobre, est né dans un contexte brûlant : le mouvement de grogne inédit des policiers et « l’affaire Théo », du nom d’un jeune homme gravement blessé lors de son arrestation en banlieue parisienne. 

Le retour de la police de proximité ?

Le président de la République a indiqué que la police de sécurité du quotidien (PSQ) « n’est pas le retour de la police de proximité ».

Il a également précisé que la concertation sur cette PSQ commencerait lundi 23 octobre pour une expérimentation dans une quinzaine de sites dès début 2018.

En quoi consisterait le travail des policiers de sécurité du quotidien ? Emmanuel Macron a déclaré : « exercer votre métier de policier qui représente une autorité qui conforte et qui rassure, mais qui rappelle aussi les règles de vie en société chaque fois que nécessaire. »

Infos +

  • Parmi les communs « tests » de ce dispositif, Besançon en avait la demande.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.83
couvert
le 17/10 à 12h00
Vent
4.986 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %

Sondage