Entraînement à La-Vèze pour l'équipe de France de Voile-Contact avant les championnats d'Europe

Publié le 31/07/2017 - 17:24
Mis à jour le 16/04/2019 - 12:21

L'équipe de France de parachutisme s'entraîne ce mois de juillet 2017, à l'école de parachutisme de Besançon-La Vèze pour les championnats d'Europe qui auront lieu du 7 au 13 août 2017 à Saarlouis en Allemagne. Guillaume Dubois, Alexandre Petitjean et le caméraman David Huet "visent l'or" tandis que la deuxième équipe composée de Magalie Belgodere, Benoît Baeckroot et le caméraman Adrien Melren visent le podium… Rencontre avec le Bisontin Jean-Michel Poulet, directeur technique nationale et entraîneur de l'équipe de voile-contact et ancien champion en équipe de France pendant 22 ans.

maCommune.info : Comment s'entraînent les parachutistes avant les championnats d'Europe ?

Jean-Michel Poulet, directeur technique : "Ils effectuent entre 600 et 700 sauts par an sur une période d'environ dix jours par mois. Lors des entraînements, ils effectuent entre huit à dix sauts par jours en ce moment. Ils s'échauffent collectivement à la salle (ndlr : de l'école de parachutisme) et enchaînent les sauts.

Tout au long de l'année, l'équipe s'entraîne. De décembre à février, nous partons à l'étranger soit à Dubaï soit en Arizona à côté de Phoenix car les températures en France ne permettent plus le saut. Nous revenons en France en mars où l'équipe s'entraîne à Gap, Avignon pour revenir en juin et juillet à Besançon. Il est important de s'entraîner en fonction du lieu du championnat et c'est la même chose pour le type d'aéronef utilisé".

mC : Qu'est-ce qui est le plus compliqué pour faire de la voile-contact ?

"Il faut une bonne condition physique soit un renforcement musculaire qui permet de travailler la voile. En voile-contact, ils vont déformer le profil de la voile en tirant sur les sangles. Il faut donc travaille le gainage, la souplesse, une gestuelle pour attraper avec les pieds des suspens des autres voiles. Il faut faire un travail de mémorisation car les séquences tirées au sort doivent être répétées au sol .Il n'existe pas de simulateur pour les mettre en situation".

Mc : Est-ce que tout le monde peut essayer le parachutisme ?

"Il suffit de s'inscrire dans une école de parachutisme, passer les brevets et se spécialiser dans une discipline de saut. Une personne qui entre en espoir à déjà effectuée entre 500 et 600 sauts. Il faudra encore trois, quatre ans pour intégrer une équipe nationale.

Les premières choses que l'on apprend lorsque l'on débute sont : savoir chuter à plat, ouvrir son parachute, savoir se poser. Des stages sont également proposés soit d'incitation soit de perfectionnement. Ils sont encadrés avec des initiateurs. Lorsque l'on fait parti du club, le matériel est prêté le prix est donc fixé uniquement saut par saut. Avec une centaine de sauts, un premier brevet est donné : le BPA (brevet de parachutisme autonome)".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.19
nuageux
le 30/11 à 6h00
Vent
2.4 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
93 %

Sondage