Envie d'être maire de votre commune ?

Publié le 14/08/2013 - 11:12
Mis à jour le 14/08/2013 - 11:15

Envie d’entamer une campagne municipale ? Envie de proposer vos idées pour une vie meilleure ? Envie de représenter votre commune ? Pour s’inscrire sur les listes électorales, les demandes d’inscription sont recevables en mairie jusqu’au 31 décembre prochain. Il faut cependant remplir quelques conditions et fournir des justificatifs lors de l’inscription sur les listes électorales. Alors si le coeur vous en dit, voici ce qu’il vous reste à faire…

 ©
©

« Moi président… »

Conditions à remplir :

  • Avoir 18 ans,
  • Etre de nationalité française ou être ressortissant d’un Etat de l’Union européenne (pour participer uniquement aux élections municipales et européennes),
  • Jouir de ses droits civils et politiques,
  • Avoir une attache avec la commune.

 Pièces à fournir :

  • Preuve de la nationalité (carte d’identité ou passeport en cours de validité ou dont la validité a expiré dans l’année précédant le dépôt de la demande d’inscription) ;
  • Preuve de l’identité (carte nationale d’identité ou passeport, carte du combattant de couleur chamois ou tricolore, carte d’invalidité civile ou militaire avec photographie, carte d’identité de fonctionnaire avec photographie, carte d’identité ou de circulation avec photographie délivrée par les autorités militaires, permis de conduire, permis de chasser avec photographie, livret de circulation, récépissé valant justification de l’identité délivré en échange des pièces d’identité en cas de contrôle judiciaire, attestation de dépôt d’une demande de carte nationale d’identité ou de passeport délivrée depuis moins de trois mois et comportant une photographie du demandeur) ;
  • Preuve de l’attache avec la commune : Un justificatif de domicile (quittance de loyer ou facture de moins de trois mois établie au nom de l’électeur par un ou plusieurs organismes de distribution d’eau, de gaz, d’électricité ou de téléphone, fixe ou portable, avis d’imposition quel qu’il soit, bulletin de salaire ou titre de pension adressé à un domicile situé dans la commune ou un justificatif attestant que le demandeur figure personnellement et pour la cinquième fois sans interruption, au rôle d’une des contributions directes communales (taxe d’habitation, taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, cotisation foncière des entreprises).

Les demandes sont, en principe, déposées en personne par les intéressés mais peuvent également être :

  • adressées par correspondance par le demandeur au moyen du formulaire d’inscription agréé modèle A (Cerfa n° 12669*01) prévu à cet effet, accompagné des pièces justificatives.
  • présentées par un tiers dûment mandaté (procuration sur papier libre indiquant les noms du ou des mandants et du mandataire).
  • faites par Internet dans les communes ayant choisi de se raccorder au télé-service de demande d’inscription en ligne. Dans cette dernière hypothèse, le demandeur doit créer un compte sur www.mon.service-public.fr afin de vérifier que sa commune est raccordée au télé-service et d’accéder ensuite à la démarche en ligne « inscription sur les listes électorales ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.42
partiellement nuageux
le 23/02 à 6h00
Vent
4.2 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
89 %