ESB F, l’époustouflant miracle

Publié le 12/05/2013 - 08:00
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:15

Données pour mortes pour le maintien parmi l’élite, les handballeuses bisontines ont connu ce samedi soir un scénario dantesque. En plus de battre Toulon (31-28), elles ont appris, dans une attente interminable, la défaite de Dijon face à Nice. L’ESB F jouera bien en LFH la saison prochaine.

esbf.jpg
L'ESB F se maintient en LFH au prix d'un petit miracle. Quel soulagement ! © Photo esbf.fr

Handball (LFH)

PUBLICITÉ

Parier sur elles aurait plus qu’été osé. Depuis leur défaite face à Dijon la semaine dernière, les protégées de Florence Sauval ont tenté de se raccrocher aux branches, en comptant sur des soutiens bien trop difficiles à aller chercher. Quasi-insolvable, l’équation résidait surtout d’une inconnue trop forte : le comportement de Nice à Dijon.

Alors que chacun s’était persuadé que les Azuréennes n’allaient pas peser bien lourd chez des Bourguignonnes qui n’avaient besoin que d’un nul pour enterrer Besançon, le déroulement de la soirée laissait quand même entrouvrir une porte. Puis deux. Dijon étant mené (10-11) à la mi-temps. Conscientes de voir cette équipe jouer le jeu à distance, les Bisontines se rebellaient.

Quel stress…

Les doutes du premier acte (15-16, 30e) s’estompaient peu à peu du côté ententiste et la marque était bien alimentée (22-18, 41e). Devenues supérieures, les joueuses de l’ESB F se dirigeaient de plus en plus vers un succès logique. Mais il fallait encore attendre un verdict horrible pour les nerfs.

Avec quelques instants de retard à Dijon, la fin de match était suivie avec excitation au Palais des sports. Au bout d’un moment, une certitude tombait. Dijon était mené 26-27, mais avait la dernière balle pour égaliser. Rien de tout ça n’arrivait puisqu’il était dit que l’ESB F avait ce coup-ci une belle étoile au-dessus de sa tête. Il faudra quand même lui suggérer d’adoucir la lassitude de Florence Sauval, pour repartir de l’avant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

La DNCG envoie Sochaux en National

La DNCG envoie Sochaux en National

Sochaux, pourtant maintenu sportivement dans le championnat de Ligue 2 en terminant à la 16e place du classement, a été relégué en National par la Direction nationale du contrôle de gestion ce mercredi 12 juin 2019, au même titre que Nancy, son voisin lorrain. Le club a fait appel de cette décision un peu plus tard dans la soirée.

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Atteint de la mucoviscidose, Paul Fontaine possède 55% de capacité respiratoire. Néanmoins, il repousse constamment ses limites pour réaliser ses rêves et atteindre des sommets. À l’heure actuelle, Paul espère un jour parcourir l’Atlantique à la Voile ou encore traverser l’Islande en courant. Il est l'un des ambassadeurs du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

A partir de ce jeudi et jusqu'au 16 juin 2019, le Grand Besançon organise le festival Grandes Heures Nature à Micropolis. Une grande première pour l'Agglomération, qui travaille sur ce projet depuis plusieurs années. Au programme notamment des épreuves d’outdoor et de nombreuses autres activités. 15 000 personnes sont attendues.

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Né au Népal, Sangé Sherpa est arrivé en 2009 du côté de Besançon. Lors de sa venue dans la cité bisontine, il ne parlait que très peu français et ne connaissait pas le trail. Par la suite, il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il s’est lancé dans l’ultra-trail. Un sport de dingo dont il est l’un des meilleurs du monde.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.41
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage