Est Républicain : Gérard Lignac cède ses actions au Crédit Mutuel

Publié le 16/11/2010 - 19:17
Mis à jour le 16/11/2010 - 19:17

Le Crédit Mutuel, déjà détenteur de 48% des actions du quotidien, va prendre le contrôle de L’Est Républicain en rachetant les 42% de parts encore détenues par Gérard Lignac et devenir le premier groupe de presse quotidienne régionale français. La banque sera à la tête de dix quotidiens avec une diffusion de 1,2 million d’exemplaires. L’Est Républicain a fêté ses 120 ans en 2009.

«M. Lignac a annoncé mardi lors d'un comité de direction des différents journaux qu'il allait céder ses actions au Crédit Mutuel», a indiqué un journaliste sous couvert de l'anonymat.

Cette annonce sera officialisée le 25 novembre lors d'un conseil d'administration au siège de l'Est Républicain à Nancy, a annoncé de son côté la lettre spécialisée dans les médias Press-News.
La banque n'a pas réagi à cette annonce. La direction de l'Est Républicain a seulement confirmé la date du conseil d'administration sans en préciser l'ordre du jour.
 
Le processus de vente des actions de la famille Lignac passera ensuite par une réunion des actionnaires, et devra être validé par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Un processus «devrait durer trois à six mois», selon un responsable du groupe sous couvert de l'anonymat.
 
Le Crédit Mutuel détiendra alors 90% des actions du groupe Est Républicain, et sera majoritaire en voix au conseil d'administration. Il possédait jusqu'ici déjà 48% du journal après le rachat des actions du groupe Hersant Media (GHM) fin octobre. Des petits porteurs se partagent les 10% restants.
 
Le Crédit Mutuel est déjà propriétaire des quotidiens Le Progrès, le Dauphiné Libéré, le Bien Public et le Journal de Saône-et-Loire, qui forment le groupe EBRA (Est Bourgogne-Rhône-Alpes). La banque possède également 80% du journal L'Alsace-Le Pays (Mulhouse) et 100% du Républicain Lorrain (Metz).
 
Pour sa part, le groupe nancéen détient les quotidiens L'Est Républicain, les Dernières Nouvelles d'Alsace, Vosges Matin et le Journal de la Haute-Marne.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

IVG dans la Constitution : qu’ont voté les élu(e)s en Franche-Comté ?

Sénatrices, sénateurs et député(e)s de France se sont réunis lundi 4 mars 2024 en Congrès au château de Versailles pour débattre et soumettre au vote l'inscription de l'Interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Voici ce qu'ont voté les élu(e)s du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort.

Historique : la France, premier pays au monde à inscrire l’IVG dans sa Constitution

Suite au vote des sénateurs, sénatrices et député(e)s réunis en Congrès à Versailles ce lundi 4 mars dont une grande majorité a voté pour l’inscription de l’IVG dans la Constitution, une cérémonie de scellement se tiendra vendredi 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.62
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
3.97 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
77 %