Et pan, le loup ?

Publié le 08/07/2011 - 11:27
Mis à jour le 08/07/2011 - 11:27

Après huit attaques, le loup du Haut-Doubs exaspère les éleveurs des secteurs de Levier, Septfontaine et Chapelle-d’Huin. Ils l’ont fait savoir en sous-préfecture à Pontarlier jeudi matin.  Le « tir de défense » est désormais envisagé.

 ©
©

42 animaux attaqués, 15 tués. Pour les cinq éleveurs touchés, soutenus pour leurs homologues, la coupe est pleine. Pour eux, si le loup est une espèce protégée, leurs animaux, eux ne le sont pas ! On pensait que le loup s’en irait et laisseraient tranquille les élevages de la région mais il n’en n’est rien. Malgré les mesures mise en place comme un épouvantail sonore ou des filets de protection, le loup continue d’affoler les troupeaux.

Depuis fin juin, une trentaine de bénévoles se relaient pour surveiller le parc à moutons de Thierry Maire à Chapelled’Huin. Ces lieutenants de louveterie, habilités par le Préfet, pourraient bientôt être habilités au tir d’effarouchement même si le loup se fait un malin plaisir de les éviter.  

 Pour l’heure, le tir de défense est seulement envisagé. Sera-t-il appliqué ? Rien n’est moins sûr. Ce serait même surprenant.  Pour les associations de défense du loup, l’animal peut très bien, avec le temps, cohabiter avec les troupeaux. Sauf que la patience des éleveurs a déjà atteint ses limites.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.96
légère pluie
le 24/02 à 3h00
Vent
5.32 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
95 %