Et pan, le loup ?

Publié le 08/07/2011 - 11:27
Mis à jour le 08/07/2011 - 11:27

Après huit attaques, le loup du Haut-Doubs exaspère les éleveurs des secteurs de Levier, Septfontaine et Chapelle-d’Huin. Ils l’ont fait savoir en sous-préfecture à Pontarlier jeudi matin.  Le « tir de défense » est désormais envisagé.

1310117247.jpg
©ONCFS SD25
PUBLICITÉ

42 animaux attaqués, 15 tués. Pour les cinq éleveurs touchés, soutenus pour leurs homologues, la coupe est pleine. Pour eux, si le loup est une espèce protégée, leurs animaux, eux ne le sont pas ! On pensait que le loup s’en irait et laisseraient tranquille les élevages de la région mais il n’en n’est rien. Malgré les mesures mise en place comme un épouvantail sonore ou des filets de protection, le loup continue d’affoler les troupeaux.

Depuis fin juin, une trentaine de bénévoles se relaient pour surveiller le parc à moutons de Thierry Maire à Chapelled’Huin. Ces lieutenants de louveterie, habilités par le Préfet, pourraient bientôt être habilités au tir d’effarouchement même si le loup se fait un malin plaisir de les éviter.  

 Pour l’heure, le tir de défense est seulement envisagé. Sera-t-il appliqué ? Rien n’est moins sûr. Ce serait même surprenant.  Pour les associations de défense du loup, l’animal peut très bien, avec le temps, cohabiter avec les troupeaux. Sauf que la patience des éleveurs a déjà atteint ses limites.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Jardiniers, avez-vous vu la courtilière ?

Avec sa morphologie pour le moins déroutante et sa taille imposante, la courtilière peut en impressionner plus d’un ! Et pourtant, cet insecte étonnant est en réalité totalement inoffensif. On la trouve dans les jardins et cultures au sol meuble ainsi qu’aux abords de zones humides...le conservatoire botanique a besoin des jardiniers pour recenser l'espèce en Bourgogne-Franche-Comté !

Comment arrive-t-on à détecter les différents pollens dans l’air ?

Thème de la semaine : le printemps #2 • Tous les vendredis, Atmo Bourgogne Franche-Comté diffuse son bulletin de surveillance des pollens. Comment capte-t-on les pollens ?  comment sont-ils différenciés ? Comment fonctionne le capteur installé à Besançon ? Réponses.

Neige collante et chutes de branches : 5.000 foyers toujours privés d’électricité dans le Doubs et le Jura

jusqu'à 6.500 clients impactés • En raison des chutes de neige collante dans la nuit de mercredi à jeudi et dans la matinée et  les chutes de branches entraînant les fils électriques à terre , les équipes d'Enedis sont à pied d'œuvre pour rétablir l'électricité dans le Doubs et le Jura. Retour normal prévu dans la soirée.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 17.91
ciel dégagé
le 20/04 à 9h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1024.762 hPa
Humidité
63 %

Sondage