Etat d'urgence: couvre-feu ce week-end pour l'ensemble de la population d'un quartier de Sens

Publié le 20/11/2015 - 14:29
Mis à jour le 20/11/2015 - 14:30

La préfecture de l'Yonne a annoncé ce vendredi 20 novembre 2015 la mise en place d'un couvre-feu s'appliquant à l'ensemble de la population dans le quartier sensible des Champs-Plaisants à Sens, de vendredi soir à lundi matin, après une saisie d'armes.

PUBLICITÉ

Cette décision, qui entre dans le cadre de l’état d’urgence, « prend effet à compter de vendredi 20 novembre, 22h jusqu’au lundi 23 novembre – 6h« , écrit la préfecture dans un communiqué. Une porte-parole a précisé que la mesure interdisait « la circulation piétonne et routière, sauf les véhicules d’urgence« .

Des armes et des faux papiers

Ce couvre-feu fait suite à des perquisitions administratives menées dans la nuit de jeudi à vendredi, qui « ont donné lieu à la découverte d’armes non autorisées et de faux papiers« . La préfecture a ajouté que des personnes avaient été placées en garde à vue, sans en préciser le nombre. 

Le pays en « état d’urgence« 

Le couvre-feu est une des mesures applicables depuis l’instauration de l’état d’urgence, qui a été prolongé jeudi jusqu’à fin février par l’Assemblée nationale à la quasi unanimité. Depuis l’entrée en vigueur de ce régime d’exception le 13 novembre, après les attentats (129 morts et plus de 350 blessés) à Paris et Saint-Denis, « les forces de l’ordre procèdent chaque nuit à des perquisitions« , sans lien direct avec les attentats, « décidées par les préfets » et « des assignations à résidence sont prononcées par décision ministérielle« , avait déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

18 perquisitions en Saône-et-Loire

Vendredi matin, la préfecture du département voisin de Saône-et-Loire a indiqué que « trois perquisitions administratives supplémentaires (avaient) été effectuées » jeudi, « ce qui porte à 18 le nombre total de perquisitions effectuées dans le département« , poursuit-on, en précisant que les forces de l’ordre n’avaient pas procédé à de « nouvelle saisie« .

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.77
couvert
le 20/08 à 6h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1021.89 hPa
Humidité
84 %

Sondage