Etat d'urgence: couvre-feu ce week-end pour l'ensemble de la population d'un quartier de Sens

Publié le 20/11/2015 - 14:29
Mis à jour le 20/11/2015 - 14:30

La préfecture de l'Yonne a annoncé ce vendredi 20 novembre 2015 la mise en place d'un couvre-feu s'appliquant à l'ensemble de la population dans le quartier sensible des Champs-Plaisants à Sens, de vendredi soir à lundi matin, après une saisie d'armes.

Cette décision, qui entre dans le cadre de l'état d'urgence, "prend effet à compter de vendredi 20 novembre, 22h jusqu'au lundi 23 novembre - 6h", écrit la préfecture dans un communiqué. Une porte-parole a précisé que la mesure interdisait "la circulation piétonne et routière, sauf les véhicules d'urgence".

Des armes et des faux papiers

Ce couvre-feu fait suite à des perquisitions administratives menées dans la nuit de jeudi à vendredi, qui "ont donné lieu à la découverte d'armes non autorisées et de faux papiers". La préfecture a ajouté que des personnes avaient été placées en garde à vue, sans en préciser le nombre. 

Le pays en "état d'urgence"

Le couvre-feu est une des mesures applicables depuis l'instauration de l'état d'urgence, qui a été prolongé jeudi jusqu'à fin février par l'Assemblée nationale à la quasi unanimité. Depuis l'entrée en vigueur de ce régime d'exception le 13 novembre, après les attentats (129 morts et plus de 350 blessés) à Paris et Saint-Denis, "les forces de l'ordre procèdent chaque nuit à des perquisitions", sans lien direct avec les attentats, "décidées par les préfets" et "des assignations à résidence sont prononcées par décision ministérielle", avait déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

18 perquisitions en Saône-et-Loire

Vendredi matin, la préfecture du département voisin de Saône-et-Loire a indiqué que "trois perquisitions administratives supplémentaires (avaient) été effectuées" jeudi, "ce qui porte à 18 le nombre total de perquisitions effectuées dans le département", poursuit-on, en précisant que les forces de l'ordre n'avaient pas procédé à de "nouvelle saisie".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.57
légère pluie
le 01/12 à 15h00
Vent
7.67 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
97 %

Sondage