Europol avertit d'un trafic de faux certificats sur le Covid-19

Publié le 02/02/2021 - 14:33
Mis à jour le 04/02/2021 - 16:17

L’agence européenne de police Europol a averti les voyageurs de se méfier de la vente dans les aéroports de faux certificats de tests négatifs au Covid-19 par le crime organisé, pour des sommes allant jusqu’à 300 euros pièce.

© MG CC0 PXB ©
© MG CC0 PXB ©

Cet avertissement intervient après l’arrestation de plusieurs suspects vendant de faux certificats de non-contamination dans des aéroports en Grande-Bretagne et en France, ainsi qu’en ligne ou par le biais de groupes de messageries téléphoniques en Espagne et aux Pays-Bas.

Nombre de pays membres de l'Union européenne et d'autres réclament dorénavant la preuve que les passagers ne sont pas contaminés par la maladie qui a tué plus de 2,2 millions de personnes dans le monde.

"Il est très probable que des criminels saisiront l'occasion de produire et vendre de faux certificats de tests au Covid-19 aussi longtemps que des restrictions aux voyages seront maintenues en raison de la pandémie", estime Europol.

"Etant donné l'étendue des moyens technologiques disponibles avec des imprimantes de haute qualité et divers logiciels, les faussaires sont capables de produire des documents faux ou contrefaits de haute qualité", ajoute l'agence, basée à La Haye (Pays-Bas).

Il y a 10 jours, un homme soupçonnés de vendre de faux certificats de non-contamination au Covid-19 a été arrêté à l'aéroport de Luton, en Grande-Bretagne.

Début novembre, la police française avait arrêté sept personnes dans le cadre du démantèlement d'un trafic de faux certificats de tests négatifs au Covid-19 reprenant le nom d'un laboratoire existant, vendus à des prix allant de 150 à 300 euros à des voyageurs à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris.

En Espagne, la police a arrêté un homme vendant de faux documents de ce type pour 40 euros en ligne, et aux Pays-Bas des trafiquants faisaient de même en utilisant des applications de messagerie de téléphonie mobile.

"La détection de faux certificats de tests négatifs au Covid-19 confirme que des criminels, qu'il s'agisse de groupes du crime organisé ou d'escrocs individuels, saisissent l'occasion dès qu'elle apparaît", souligne Europol.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.06
légère pluie
le 21/04 à 9h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %