Alerte Témoin

Explosion à Beyrouth : "Je veux dire aux étudiants libanais qui étudient en France qu'on ne les oublie pas"

Publié le 12/08/2020 - 11:53
Mis à jour le 12/08/2020 - 14:06

Une semaine après l'explosion qui a défiguré une partie de la capitale libanaise, nous avons rencontré à Besançon Charles Sfeir, un étudiant en médecine qui a mis en place une collecte et une adresse mail. Il nous en parle...

L’explosion s’est déroulée le 4 août 2020 à Beyrouth suite à l’incendie dans un entrepôt où 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium étaient stockées. Ce mardi, le dernier bilan du ministère de la Santé comptait 171 morts, plus de 6.000 blessés et près de 300.000 sans-abri. Sur les réseaux sociaux, la solidarité s’est mise en place. Le hashtag  « #OurHomesAreOpen » (NDLR : « nos maisons sont ouvertes ») a même été mis en place pour permettre aux familles qui n’ont plus de logement d’être hébergées chez des Libanais qui n’ont pas été impactés par l’explosion.

"Tout le monde s'est mobilisé à Beyrouth. Les gens sont venus sur les lieux avec des balais et des pelles pour agir tout de suite", rapporte l'étudiant en médecine à Besançon qui a sur place régulièrement des nouvelles de son père. "Il était à 30 km de la capitale quand l'explosion a eu lieu. Il a tout de même ressenti le séisme..."

Le coût des dommages est estimé à plus de trois milliards de dollars (2,53 milliards d'euros), selon Marwan Abboud, le gouverneur de Beyrouth.

Une adresse mail pour donner la parole aux jeunes Libanais en France

Pour Charles Sfeir, la communication est primordiale pour passer au-delà de l'émotion qu'a suscitée l'explosion. Il souhaite par-dessus tout rapprocher la diaspora : "Je veux dire aux étudiants libanais qui étudient en France qu'on ne les oublie pas. La plupart d'entre eux n'ont pas pu retourner dans leur pays suite au coronavirus et sont parfois isolés".

"L'amitié franco-libanaise est ancienne", C. Sfeir.

Le Liban et la France ont créé des "liens depuis des siècles", tient à rappeler l'étudiant en médecine. "Pour preuve, des villes sont liées avec Besançon. Saint Jeanne-Antide Thouret a créé la congrégation des soeurs de la Charité en 1799. En 1904, deux soeurs de la congrégation se sont rendues au Liban et ont développé les écoles, l'aide aux pauvres et aux malades", explique-t-il en précisant que cinq écoles portent le nom de la ville comme : "Besançon-Beyrouth", "Besançon-Baabda", "Besançon-Kfour".

Ces écoles ont pour prédominance l'éducation et l'instruction des femmes, pour leur faciliter l'accès aux études supérieures.

"De plus, la France avait déjà le souci du Liban avant l'explosion. Jean-Yves Le Drian s'était rendu au mois de juillet dernier pour effectuer une importante donation, ajoute-il. 

Une collecte en place

Il est difficile de faire plus local en terme de collecte. En effet,  Charles Sfeir tient à rassurer les donateurs : "Tous les fonds qui arrivent à Rayfoun sont mis à profit par mon oncle le maire Élie Sfeir, par mon père Georges Sfeir, et également par une ONG rayfounienne déjà existante. Les dons aideront directement les sinistrés qu’ils soient habitants de Beyrouth ou via l’achat de denrées alimentaires et de produits de première nécessité".

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Bilan de la délinquance en 2019 en France : une hausse des cambriolages en Bourgogne Franche-Comté

Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) a publié mercredi 30 septembre 2020 sa 4e édition du bilan statistique "Insécurité et délinquance" pour l’année 2019, dans un contexte exceptionnel : la sortie prévue initialement le 31 mars 2020 en a été décalée suite à la crise sanitaire liée au Covid-19 alors que, de manière inédite, un tableau de bord hebdomadaire de la délinquance enregistrée par la police et la gendarmerie a été publié pendant la période du confinement.

Marche sur l’aéroport de Dole-Tavaux le 3 octobre pour « dénoncer les subventions massives accordées au secteur aérien »

Ce samedi 3 octobre, Alternatiba et ANV-COP21 invitent à marcher sur tous les aéroports français, "avec détermination et non-violence", pour "dénoncer les subventions massives accordées au secteur aérien et demander la reconversion de ces activités, en solidarité avec les salarié.es qui subissent une crise sociale due à des mauvais choix politiques." En Franche-comté, le rendez-vous est donné à 10 heures devant l'aéroport de Dole-Tavaux.

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Sondage – Malgré l’épidémie de Covid-19 et les mesures sanitaires, allez-vous au cinéma, voir des spectacles et des concerts en Bourgogne Franche-Comté ?

Les cinémas, les théâtres et quelques salles de concerts sont ouverts au public en respectant des protocoles sanitaires strictes. Malgré tout cela, allez-vous au cinéma, voir des spectacles ou des concerts ? C'est notre sondage de la semaine.

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Victime d'une cyber-attaque, Besançon appelle à la "vigilance"

Attention aux courriels d'hameçonnage ! •

Le 4 septembre dernier 2020, les infrastructures informatiques de Grand Besançon Métropole, de la Ville et du Centre Communal d’Action Sociale de Besançon, ont fait l’objet d’une cyber-attaque, qui a touché par ailleurs plusieurs collectivités et administrations en France. Une cyber-attaque qui a conduit la maire, Anne Vignot (EELV) à appeler à se montrer "particulièrement vigilant" concernant d'éventuels "mails piégés" envoyés par ces collectivités.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.81
peu nuageux
le 30/09 à 21h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
95 %

Sondage