Face à Rennes, le FCSM veut s’autoriser à rêver encore un peu

Publié le 06/02/2024 - 16:12
Mis à jour le 06/02/2024 - 16:31

Le FC Sochaux-Montbéliard s’apprête à disputer ce soir au stade Bonal, ce qu’il y a encore quelques mois personne n’aurait cru possible, un 8e de finale de coupe de France face à Rennes après avoir déjà éliminé deux équipes de ligue 1 de la compétition. Devant 20.000 supporters, les Jaune & Bleus tenteront ce mardi 6 février 2024 de créer un nouvel exploit sans toutefois oublier que leur priorité de la saison reste le championnat.

8e de finale de coupe de France : FCSM - Rennes, mardi 6 février 2024 à 20h45 au stade Bonal

Que le résultat soit bon ou mauvais à l’issue du match de ce soir, une chose est certaine, le parcours du FCSM en coupe de France est déjà en soi une très belle performance. Mais la coupe de France a cette particularité que chacun veut croire en sa magie le plus longtemps possible… C’est d’ailleurs dans cette optique qu’ils seront 20.000 ce soir dans les travées de Bonal, avec pour ambition, à peine dissimulée, de voir les Sochaliens franchir un nouveau palier de la compétition et ainsi créer un nouvel exploit. 

S’il reste comme toujours mesuré dans ses propos, Oswald Tanchot n’interdit pas à son équipe de rêver : "on va essayer de les mettre en difficulté mais on sait qu’en face il y a un adversaire".  Pour cela le coach sochalien a insisté sur la nécessité d’avoir "les mêmes valeurs de courage qu’aux tours précédents en coupe de France et l’envie de faire du jeu" même si le technicien ne cache pas que le match contre Goal FC samedi est déjà dans un coin de la tête.

"Personne ne nous attendait à ce niveau en coupe"

Ce soir il faudra donc éviter les regrets quelle que soit l’issue du match car quitte à être sorti de la compétition, cela devra dans tous les cas se faire avec la manière pour le coach sochalien : "on doit avoir une notion d’orgueil. On n’a pas souffert tous ces matchs-là pour s’arrêter comme ça, on va lutter tout ce qu’on peut".

Conscients de l’enjeu mais surtout de la montagne qui se dresse en face d’eux, les Sochaliens, à l’image de Roli Pereira de Sa avoue éprouver "de la confiance car on a sorti deux équipes de ligue 1" mais reconnaît également "que ça va être dur" car "Rennes est une grosse équipe". Bien que 9e au classement de L1, les Bretons restent sur six victoires d'affilées toutes compétitions confondues, dont l'élimination récente de Marseille en coupe de France, et s'apprêtent à aller défier l'AC Milan d'ici une dizaine de jours en ligue Europa. 

Le FCSM n’a donc rien à perdre d’autant plus qu’il n’a jamais caché que sa priorité de la saison restait le championnat : "notre objectif c’est le championnat qui reste le plus important pour nous, la coupe c’est du bonus" a conclu le milieu offensif. Reste que personne ne dirait non à un quart de finale... 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.97
couvert
le 01/03 à 21h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
72 %