Festival Détonation : La Rodia se métamorphose…

Publié le 27/09/2013 - 16:00
Mis à jour le 27/09/2013 - 23:27

Depuis ce jeudi et jusqu'à samedi 28 septembre, le festival Détonation à la smac La Rodia à Besançon fait peau neuve et pour le plus grand plaisir des étudiants. Un moyen de marquer cette rentrée culturelle et les esprits ! Près de 3.000 festivaliers sont attendus et 35 groupes soit 105 musiciens joueront pendant ces trois jours de fête. "C'est un gros moment pour nous" selon Simon Nicolas, chargé de communication à La Rodia.

photo.jpg
©Alexane

un festival explosif !

PUBLICITÉ

« On voulait faire une rentrée pour les étudiants et en même temps marquer le coup d’envoi de cette saison à La Rodia » indique Simon Nicolas. Et ce n’est pas peu dire quand on constate les efforts apportés pour accueillir le festival, « parce qu’une détonation, on l’entend et on la voit », ajoute-t-il. Mapping (vidéo projetée) sur la façade, boules à multi-facettes au milieu des corbeaux dans le hall, dj au bar… Tout est réuni pour marquer les esprits, donner un coup de détonation à cette rentrée.

Le réel coup d’envoi du trimestre

Pendant trois jours, La Rodia est investie de toute part : stands sur la terrasse, mapping sur la façade, dj au bar, stands dans le hall, concerts dans la grande salle et le club… Mais le festival est aussi une introduction à ce qui va se produire tout au long ce trimestre. Désormais, il y aura systématiquement un dj pour assurer l’animation au bar en fonction du thème de la soirée. « Ce qu’on veut, c’est la fête ! » insiste le chargé de communication de la smac bisontine.

Un projet de longue date destiné aux étudiants

« Dès l’ouverture de La Rodia, en 2009, il y avait l’idée de créer des temps forts, ce qui est important pour installer un lieu sur un territoire » raconte Manou Comby, directeur de la smac. En effet, depuis la disparition d’événements comme l’Herbe en Zic, il semblerait que Besançon et ses étudiants aient été en mal de soirées marquantes ces dernières années.

D’ailleurs, d’après une étude sociologique (consultable à La Rodia) menée ces derniers mois à La Rodia et dans d’autres smac françaises, les étudiants seraient peu présents aux soirée organisées par ce type de structure. « C’est pour cela qu’on a souhaité aller chercher les étudiants du campus bisontin enclavé à la Bouloie » précise Manou Comby, « on veut que les gens qui viennent à La Rodia, qu’ils se souviennent de leurs soirées, on veut qu’ils repartent différents… mais parfois aussi un peu de travers ». Simon Nicolas émet un léger bémol quant à la programmation future : « on a voulu faire un festival étudiant mais on ne va pas non plus se prostituer pour eux. On ne va pas forcément faire jouer des groupes à la mode qui ne nous intéressent pas« .

Le festival continue ce soir (avec La Femme, Poni Hoax, Griefjoy, Vyryl etc. jusqu’à 3h) et demain soir (avec Cotton Claw, Fauve, Virus Syndicate, Son of Kick etc.)

Un aperçu du début de soirée de la soirée d’ouverture en vidéo ci-dessous. (Filmé avec un smartphone)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.55
nuageux
le 23/05 à 18h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1015.39 hPa
Humidité
77 %

Sondage