Fidélio Besançon, le coup de pouce pour provoquer le destin

Publié le 28/09/2020 - 07:00
Mis à jour le 24/09/2020 - 16:38

PUBLI-INFO • Installée depuis 25 ans à Besançon, l’agence matrimoniale Fidelio est la référence en matière de rencontres amoureuses. Depuis 7 ans, c’est Martine Echenoz, directrice et conseillère de l’agence Fidelio qui vous donne un bon coup de pouce pour rencontrer l’amour…

 ©
©

Rencontrer la personne avec qui on va (re)faire sa vie, pour 2 ans, 20 ans ou plus, ce n'est pas toujours facile et la situation sanitaire n'aide pas forcément à faire des rencontres. C'est pourquoi l'agence matrimoniale Fidelio est à votre service. Martine Echenoz va jouer les Cupidon pour faire rencontrer des femmes et des hommes qui ont procédé aux mêmes démarches. "L'idée est de se faire rencontrer des personnes qui ne se seraient peut-être jamais croisées", nous confie la directrice de l'agence.

Et justement, comment adhérer à Fidelio ?

Le premier rendez-vous… avec Martine Echenoz

Tout d'abord, une première rencontre se prévoit avec Martine Echenoz dans son bureau de la rue de Dole à Besançon. Pendant 1 heure, voire plus, vous allez échanger. L'objectif de ce premier rendez-vous est de faire part de vos attentes, de vos envies, mais aussi de vous décrire et d'exprimer ce que vous aimez dans la vie et ce que vous aimez le moins, vos activités, ce que vous appréciez faire à deux, vos traits de caractère… C'est le moment de jouer cartes sur table !

À l'issue de cette rencontre, Martine va faire intervenir son "feeling" comme elle dit. "Il y a parfois des évidences, c'est-à-dire que j'imagine tout de suite la personne qui pourrait convenir et parfois je dois faire quelques recherches, parmi la centaine d'adhérent-es à Fidelio, la personne qui pourrait avoir les mêmes centres d'intérêt, les mêmes envies, etc.", explique-t-elle, "mais rien n’est écrit dans le marbre".

La réussite n’est pas toujours au rendez-vous, mais l’agence peut se targuer d’avoir des dizaines de couples à son actif. "Les nombreux témoignages reçus sont une réelle satisfaction", se réjouit Martine.

Qui peut adhérer à Fidélio ?

L'agence matrimoniale est ouverte à tous selon plusieurs critères :

  • Toutes personnes disponibles (célibataires, veuves, divorcées)
  • À la recherche d'une relation sérieuse

Les adhérentes et les adhérents sont issus de tous milieux sociaux professionnels.

Pourquoi choisir Fidélio plutôt qu’un site de rencontres ?

Après une quinzaine d'années pendant lesquelles les sites de rencontre ont fleuri de toute part, l'heure est au bilan et à la prise de recul. Nombreuses et nombreux sont les déçus de ce type de site. C'est pourquoi les agences matrimoniales restent dans le paysage des rencontres comme le montrent de nombreux reportages radio et télévisés diffusés ces derniers mois sur les agences.

En passant par Fidélio, Martine Echenoz garantit le sérieux de ses adhérents : "Je rencontre chaque personne et je leur demande un justificatif de situation matrimoniale pour un point de départ clair", souligne-t-elle.

Le rôle de la conseillère est d'être à l'écoute, de comprendre et de donner à chacune et chacun l'occasion de faire des rencontres pertinentes. Bien sûr, toutes les informations restent confidentielles et la discrétion est de mise. "Les personnes que je rencontre se sentent boostées, elles se sentent prises en charge… Je ne détiens pas la vérité, mais je sais que l'on va tout mettre en œuvre pour trouver la personne qui correspondra le mieux à une autre", indique Martine.

Rencontres amoureuses et crise sanitaire, c'est possible !

L'épidémie de la covid-19 ne semble pas empêcher les rencontres amoureuses… Depuis la réouverture de l'agence Fidelio le 11 mai après le confinement, Martine Echenoz constate que les personnes à la recherche de l'âme sœur n'ont pas cessé de la contacter. "Il y a une envie, les gens viennent, l'activité continue", confirme-t-elle.

Pourquoi ? Selon la directrice d'agence, "après avoir passé deux mois de confinement seul-es, les gens n'ont pas envie d'être seul, surtout si ça devait se reproduire".

Avec Fidelio, Martine souhaite "mettre un peu d'optimisme dans ce climat particulier" et invite celles et ceux qui n'auraient pas encore osé pousser la porte de son agence à venir se renseigner. "Il y a rapidement une relation de confiance qui s'installe entre les futurs adhérents et moi-même", précise Martine, "n'ayez pas peur !"

À noter : Martine Echenoz vous accueille à son bureau dans le respect des mesures barrière. Entretien gratuit et confidentiel sur rendez-vous.

Infos +

  • Fidelio – Martine Echenoz
  • 97, rue de Dole – 25 000 Besançon
  • Tél. : 03 81 48 95 34 ou 06 61 55 23 07
  • fideliobesancon@orange.fr
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

40% des Français sont concernés par l’alcool et la conduite le soir du réveillon

Aujourd’hui, près de 40 % des Français sont concernés par l’alcool et la conduite pour le réveillon selon les associations Prévention routière et Assurance prévention. Et chaque année, au moment des fêtes, "trop d’accidents graves voire mortels ont encore lieu. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour rentrer sain et sauf les soirs de réveillon !"

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.97
nuageux
le 29/11 à 21h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %