Alerte Témoin

Fin de l'aménagement tactique "vélos bus"à Besançon

Publié le 03/06/2020 - 17:35
Mis à jour le 03/06/2020 - 17:13

Le 14 mai 2020, deux voies réservées exclusivement aux vélos et aux bus avaient été mises en place sur le boulevard entre le giratoire de l’Amitié et la rue de Vesoul.

Aménagement temporaire juin 2020
© Eric Chatelain

Suite au déconfinement et du nécessaire changement des habitudes liées aux mobilités, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole a souhaité procéder, à la demande d’élu.e.s, à des aménagements et des expérimentations en neutralisant une voie sur une portion de deux fois 3,5 km du boulevard, au profit exclusif des vélos et des bus.

Après plusieurs semaines de mise en service et après analyse des données de circulation, la ville de Besançon informe que "l’aménagement n’a pas suscité de progrès notable en faveur du trafic des cycles ou des bus, tout en générant parallèlement des difficultés en matière de fluidité et de sécurité de la circulation sur ce secteur".

Le maire de Besançon a donc décidé de mettre fin à cette expérimentation ponctuelle.  Les données de cette expérience pourront être utiles à une réflexion plus large visant à une meilleure répartition de l’espace public et une réorientation des mobilités.

Ce qui était en phase test :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Travaux à partir du 20 juillet entre la rue de Vesoul et Ecole Valentin

La nature des travaux et le trafic élevé imposent la mise en place d’un mode d’exploitation particulier sur la RN57, indique la Dir Est. La réalisation des travaux nécessitera plusieurs basculements de la circulation sur la chaussée Sud - Nord (Pontarlier -Vesoul) ainsi que des fermetures temporaires de bretelles d’échangeurs au cours des différentes phases du chantier qui débutera ce 20 juillet 2020.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.09
    peu nuageux
    le 08/07 à 15h00
    Vent
    1.84 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage