Frelon asiatique : démarrage de la campagne de "piégeage de printemps"

Publié le 24/03/2021 - 10:42
Mis à jour le 02/04/2021 - 10:59

Organisé par des apiculteurs, particuliers ou collectivités, l'objectif du piégeage de printemps (mi-mars à mi-juin) est de capturer les femelles fécondées afin de les empêcher de construire un nid.

 © Claudealleva/Pixabay
© Claudealleva/Pixabay

Les frelons asiatiques sont présents depuis trois ans dans le département du Doubs. L'été 2020 a été marqué par plusieurs cas d'essaims de frelons asiatiques dans la région.

En août 2020, l'entreprise "Action guêpes 25" avait noté un développement des nids de frelons asiatiques : "Nous avons souvent des appels le soir, car ils apparaissent quand ils voient de la lumière. Ils sont nuisibles, car ils déciment les ruchers. Ils tournent autour et se nourrissent des abeilles". 

"Ils capturent tour à tour jusqu'à 40 abeilles par jour et par individu. Autant dire qu'avec 2 à 5.000 frelons dans un nid, un essaim de 50.000 abeilles n'en a que pour quelques jours. Les apiculteurs protègent tant bien que mal leurs ruchers, mais les essaims sauvages disparaissent peu à peu. C'est en fait toute la biodiversité qui est en danger", alerte Allo Frelons.

Comment piéger le frelon asiatique ?

Les collectivités, les entreprises, les particuliers peuvent déjà agir mutuellement en terme de piégeage des reines.

  • au printemps avec un appât sucré (bière, sirop de fruit, vin blanc) : recette à préparer dans une bouteille en plastique (couper le haut de la bouteille puis retourner là dans la partie inférieure où vous avez préalablement mis la mixture)
  • à l'automne et au début de l'hiver avec de la viande hachée ou des carapaces de crevettes

Les frelons asiatiques font souvent deux nids : un primaire et un secondaire. Le premier, plus petit, peut se situer sous les appentis, dans les bouches d'égout... Le second, plus volumineux, est souvent perché en hauteur dans les arbres.

Des opposants au piégeage de printemps

Depuis plusieurs années,  France Nature Environnement et l'Office pour les insectes et leur environnement tirent la sonnette d'alarme sur cette pratique : "le piégeage de printemps n’est que très peu sélectif, et tue de nombreux insectes, dont de nombreux pollinisateurs. Guêpes, mouches, abeilles sauvages et autres papillons se retrouvent ainsi noyés… Tous ces insectes, indispensables au bon fonctionnement de nos écosystèmes – et nourriture de choix des oiseaux".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.77
ciel dégagé
le 29/05 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
43 %

Sondage