Fusion : les Francs-Comtois payeront-ils pour les Bourguignons ?

Publié le 22/01/2015 - 13:40
Mis à jour le 22/01/2015 - 13:40

Le journal Le Point a consacré un article à la dette des régions dans le cadre de la future réforme territoriale. Sept d'entre elles vont devoir payer les emprunts de leurs voisins, parmi lesquelles la Franche-Comté qui verra sa dette par habitant augmenter de 86 euros. Elle est la troisième région la plus impactée après Midi-Pyrénées et Picardie.

sans_titre.jpg

Gagnant et perdant

Pas sûr que cela plaise à tout le monde, mais qui dit fusion, dit aussi partage des comptes ! Or, la Bourgogne a un endettement plus conséquent que la Franche-Comté. Ce qui fait qu'une fois la fusion actée, elle verra sa dette par habitant diminuer de 62 € tandis que celle de Franche-Comté va inversement augmenter de 86 €.

Ces chiffres calculés par l'agence Décomptes publics, spécialisée dans le recueil et le traitement des comptes des collectivités locales, sont le résultat de l'addition de la dette de chaque région après et avant la fusion.

C'est la région Midi-Pyrénées qui est la plus impactée avec une dette qui s'envole à 128 € par habitant. Tandis que les grands gagnants sont leurs voisins du Languedoc-Roussillon. "Les habitants de l'Hérault, de l'Aude ou leurs congénères s'en tirent bien : ils paieront 139 euros de moins chaque année pour régler leurs dettes", précise Le Point.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.78
couvert
le 25/11 à 12h00
Vent
3.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
68 %

Sondage