Gabriel Amard : "Foudroyer l'Europe et la reconstruire avec des pays qui le voudront"

Publié le 16/05/2014 - 17:00
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

La tête de liste du Front de gauche pour les élections européennes, Gabriel Amard, était à Besançon ce jeudi 15 mai pour un meeting au Palais des sports. Objectif : expliquer les enjeux de ces élections. "Nous pensons qu'on ne peut pas aménager les choses, le balancier est parti tellement loin qu'il faut foudroyer l'Europe d'aujourd'hui et la reconstruire avec des pays qui voudront le faire" a déclaré M. Amard.

PUBLICITÉ

« Nous pensons qu’on ne peut pas aménager les choses, le balancier est parti tellement loin qu’il faut foudroyer l’Europe d’aujourd’hui et la reconstruire avec des pays qui voudront le faire, coopérer, se respecter les uns, les autres, faire la paix autour de nous et partager en respectant la biosphère qui est la planète, indispensable à la vie humaine, et faire reculer la catastrophe écologique en partageant la richesse qui est produite par ceux qui bossent » 

« Le contrôle de la monnaie pour qu’elle soit utile »

« Tous ceux qui veulent tourner la page de l’austérité, engager la transition énergétique, reprendre le contrôle de la monnaie pour qu’elle soit utile au plan social et écologique, doivent voter pour le Front de gauche et refuse toute politique de libre-échange qui vise à tout mettre en concurrence : les peuples entre eux, les entreprises entre elles, les pays entre eux… » a explique Gabriel Amard. Il ajoute que « Si nous passons devant le PS, nous serions en capacité, je le crois, quand je vois des socialistes qui résistent, des écologistes qui quittent le gouvernement, qu’il y a là, la possibilité de construire une alternative ».

« Il faut que nous soyons nombreux pour renverser la table »

Dans le cadre de son programme pour ces élections, Gabriel Amard souhaite représenter la liste de la « résistance » et de la « désobéissance aux traités néo-libéraux européens » : « Nous sommes la liste qui porte l’idée d’interdire toute main mise des lobbys et des multinationales sur les textes ».

La tête de liste ajoute que « Il faut que nous soyons nombreux pour renverser la table, et le faire avec l’idée du partage, de l’altruisme, de l’intérêt général, pas les fumées de l’extrême droite qui veut se replier, se renfermer, nous cloisonner, nous différencier en fonction de notre couleur de peau, de nos convictions, etc. »

« Il faut mettre un grand coup de balai »

Concernant le désintérêt général régnant depuis de nombreuses années pour les élections européennes et les travaux menés au parlement, Gabriel Amard explique que « Si vous pensez que c’est bonnet blanc, blanc bonnet, et que c’est pour ça que vous vous abstenez, vous avez surement raison pour le passé parce qu’en effet, l’UMP et le PS représentent les mêmes candidats aux responsabilités (commission européenne ou présidence du parlement), je vous comprends. Mais vous avez une occasion en or parce que votre voix dans l’isoloir c’est la vôtre, elle vaut autant que celle du riche, de celui qui vous exploite ou même de celui qui vous ment quand il est au pouvoir.

Enfin, Gabriel Amard insiste et conseille d’aller aux urnes le 25 juin « parce qu’il faut qu’on mettre un grand coup de balai et qu’on change complètement de cap pour mettre des élus au service de l’intérêt général et chasser tous ceux qui viennent profiter de la politique, des lois, des règles pour les intérêts des entreprises qu’ils dirigent, qu’ils représentent ou qui les manipulent. »

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.03
couvert
le 22/07 à 18h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1022.12 hPa
Humidité
62 %

Sondage