GE Belfort : les syndicats lancent un appel à manifester le 24 octobre

Publié le 13/10/2020 - 14:56
Mis à jour le 13/10/2020 - 17:08

Une intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, FO, Sud) des huit entités du groupe General Electric (GE) à Belfort a appelé ce mardi 13 octobre 2020 à une grande manifestation le 24 octobre en "soutien aux salariés de GE", et "pour dire stop au démantèlement du site".

General Electric
©Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

Après les suppressions de postes dans l'entité turbines à gaz en 2019, un nouveau plan doit conduire à la disparition de l'activité Hydro (équipements
pour centrales hydroélectriques) à Belfort, avec 89 suppressions de postes. 
Et des menaces planent aussi sur l'activité Steam, celle des centrales nucléaires, selon les syndicats.

Ceux-ci soulignent que le site belfortain de GE a déjà perdu plus de 1.000 emplois ces cinq dernières années, passant de 4.500 salariés à environ 3.400. La manifestation du 24 octobre sera "contre la désindustrialisation" et "pour la souveraineté technologique, industrielle et énergétique", a souligné auprès de l'AFP Philippe Petitcolin, de la CFE-CGC. "Belfort est la seule ville au monde où vous avez tous les secteurs de l'énergie".

Les syndicats veulent "préserver les compétences" et "un outil industriel unique", construit "sur fonds publics", a également noté Christian Mougenot, coordinateur métallurgie de la CFDT du Territoire de Belfort. "Chaque salarié menacé par General Electric, c'est tout Belfort qui est menacé. C'est tout l'écosystème de Belfort qui est menacé", ajoute Alexis Sesmat, pour Sud Industrie.

Avec cette manifestation, l'intersyndicale veut "pousser l'État à faire respecter les accords de 2014", signés lors du rachat de la branche énergie d'Alstom. Une précédente manifestation avait réuni entre 5.000 et 8.000 personnes en juin 2019 pour soutenir les salariés de l'entité turbines à gaz de General Electric de Belfort, qui venait alors d'annoncer un plan social de 792 suppressions de postes. Le dirigeant des Insoumis Jean-Luc Mélenchon s'était déplacé pour apporter son soutien aux salariés belfortains.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Secteurs médico-sociaux : une grève annoncée le 3 décembre prochain pour plus d’équité salariale

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) appelle à la grève et à la manifestation jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Une mobilisation est prévue à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège rejoindra l'ARS.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.

Le rêve européen pour quatre filles de l’ESBF

Depuis le lundi 23 Novembre 2020, c'est la trêve internationale pour les handballeuses. Les joueuses sélectionnées dans leurs équipes nationales ont chacune pu rejoindre respectivement leur sélection. Chloé Bouquet Valentini et Aïssatou Kouyaté ainsi qu'Aneta Labuda espèrent être qualifiées. Lara Gonzales fait déjà partie de l’effectif final avec l'équipe nationale espagnole. 

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.24
nuageux
le 27/11 à 18h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
90 %

Sondage