Alerte Témoin

General Electric : la première réunion sur le plan social de nouveau empêchée à Belfort

Publié le 21/06/2019 - 10:53
Mis à jour le 21/06/2019 - 16:13

Plusieurs centaines de salariés de General Electric (GE) ont empêché ce vendredi 21 juin 2019 au matin, pour la deuxième fois, la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui prévoit environ un millier de suppressions de postes, a constaté un journaliste de l'AFP.

Illustration ©Bertrand Chevalier sur Twitter
Illustration ©Bertrand Chevalier sur Twitter

Toutefois, en dépit du blocage, "la procédure information-consultation", qui lance officiellement le plan social annoncé fin mai par le groupe américain, "a officiellement commencé ce matin", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.Ce blocage intervient à la veille d'une manifestation à Belfort où l'intersyndicale CFE-CGC, Sud et CGT attend plusieurs milliers de personnes. Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, y est annoncé.

La réunion déjà empêchée lundi

La réunion d'information et de consultation, qui doit lancer officiellement le plan social annoncé fin mai par le groupe américain, avait déjà été empêchée lundi par les salariés et avait été repoussée à vendredi.

Des centaines de salariés ont bloqué la salle

Comme lundi, elle devait débuter vendredi à 09H00 mais, à l'appel de l'intersyndicale, des centaines de salariés ont bloqué l'entrée de la salle où elle devait se tenir, dans un bâtiment de GE.

Dans un communiqué, la direction de GE "regrette une nouvelle fois que la première réunion d'information-consultation relative au projet de réorganisation des activités gaz de GE en France n'ait pu se tenir ce jour à Belfort pour des raisons qui ne relèvent pas de sa volonté". "On prend acte de ce blocage", avait déclaré auparavant au mégaphone Antoine Peyratout, le directeur du site, sous les huées des salariés.

L'audience au TGI le 27

La réunion "ne pourra plus se tenir aujourd'hui", a confirmé à l'AFP Philippe Petitcolin, délégué CFE-CGC, qui a demandé à GE "d'attendre au moins la décision" du tribunal de grande instance de Belfort devant lequel l'intersyndicale a assigné l'entreprise, au motif que GE n'aurait pas cherché de pistes de diversification avant de lancer le plan. L'audience est fixée au 27 juin.

Cyril Caritey, délégué CGT qui s'exprimait devant les salariés avant le blocage, les avait appelés à se comporter "proprement" et "dignement" afin de "dire que cette réunion ne se tiendra pas".

Petitcolin a indiqué avoir reçu jeudi un appel du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, venu sur le site de Belfort début juin. "Je lui ai demandé de revenir en septembre avec un plan "viable" pour le site, sans licenciements", a indiqué le syndicaliste.

Annoncé le 28 mai par GE, le plan social envisage la suppression de 1.050 emplois en France, dont 800 dans l'entité belfortaine produisant des turbines à gaz et qui emploie 1.900 personnes. Au total, GE emploie 4.300 salariés à Belfort.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Besançon : l'hôpital remercie tous les donateurs !

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.86
légère pluie
le 06/06 à 9h00
Vent
5.76 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune