Ginko : un nouveau système pour savoir en direct le niveau d'affluence dans les bus et tram

Publié le 11/12/2022 - 08:04
Mis à jour le 15/12/2022 - 10:34

Depuis le 8 décembre 2022, les voyageurs du réseau Ginko peuvent connaître le niveau d’affluence prévu à bord des véhicules, bus & tram. L’information est disponible sur le site internet et l’application Ginko Mobilités rubrique "Horaires en temps réel".

"L’objectif de ce nouveau service est d’améliorer le confort de l’usager", explique Grand Besançon Métropole, "il peut maintenant anticiper son déplacement en fonction des conditions de voyage et choisir, s’il le souhaite, un véhicule moins fréquenté, pouvant potentiellement lui offrir une place assise ou lui permettre de respecter une certaine distanciation sociale". Le nombre de personnes dans un bus est considéré comme le premier critère d’un voyage confortable. 

L’affluence à bord est définie selon trois niveaux et indiquée par un pictogramme : 

  • niveau faible : il reste des places assises, pas ou peu de voyageurs debout 
  • niveau modéré: il reste peu de places assises, quelques voyageurs debout 
  • niveau fort : il ne reste probablement pas de places assises, beaucoup de voyageurs debout.

26 personnes pour tester le système

Ce nouveau service, déployé depuis le 8 décembre, a fait l’objet de tests pour fiabiliser le système, comme cela a été le cas pour le projet de validation par carte bancaire. Keolis Besançon Mobilités, exploitant du réseau Ginko, a recruté 26 testeurs parmi les utilisateurs réguliers ou occasionnels. 634 tests ont été réalisés.

Grand Besançon Métropole a financé et équipé les 125 véhicules urbains de cellules de comptage.

L’affluence sur 7 jours ou en temps réel

Sur le site et l’application Ginko, l’information liée à l’affluence est proposée de deux façons. La prévision d’affluence théorique est calculée grâce à l’historique des données de comptage sur une période comparable. Les voyageurs peuvent visualiser, sous forme de graphiques, l’affluence prévue les sept jours à venir par type de jour, ligne, direction, arrêt et quart d’heure. La prévision d’affluence en temps réel est, quant à elle, ajustée et actualisée à l’arrêt, au départ du véhicule.

Grand Besançon Métropole indique que "la connaissance de l’affluence à bord des véhicules permet d’évaluer l’adaptation de l’offre de transport et potentiellement de faire évoluer la desserte ou d’affecter des véhicules de plus grande capacité."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
76 %