Rythmes scolaires: les syndicats attendent 58% de grévistes

Publié le 11/02/2013 - 11:28
Mis à jour le 11/02/2013 - 17:37

Demain, mardi 12 février 2013, c'est jour de grève les enfants ! Cette fois, ce ne sont pas moins de six syndicats qui appellent à manifester. Après la forte mobilisation concernant la carte scolaire le 5 février dernier en Haute-Saône (entre 70 et 80 % de grévistes), le mouvement demain contre le projet de réforme des rythmes scolaires  s'annonce suivi...   

1-2013-01-026.jpg
©roman
PUBLICITÉ

Le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, appelle à une grève nationale, pour réclamer le report de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014, réforme que le principal syndicat des enseignants qualifie de « bricolage ». Les cinq autres syndicats minoritaires réclament davantage : de « meilleures » conditions de travail et de salaires, l’abandon du projet de loi sur l’école et l’abrogation du décret sur les rythmes.

58% de grévistes en prévision ce 12 février

Les prévisions de grève pour mardi sont deux fois plus élevées que celles du 31 janvier (30 % selon le SNUipp-FSU, contre 18 % selon le ministère), journée de mobilisation sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Plusieurs municipalités ont déjà prévenu qu’elles appliqueraient la semaine de quatre jours et demi dès septembre 2013, comme le souhaite le gouvernement qui prévoit le déblocage de 250 millions d’euros pour aider les communes à mettre en place la semaine de quatre jours et demi. Les municipalités qui l’appliqueront dès la rentrée 2013 se verront allouer une aide de 50 euros par enfant. Selon certains maires, ce coup de pouce financier « ne sera pas suffisant » pour permettre aux écoles de mettre en place les nouveaux rythmes scolaires « de manière solide et pérenne« . 

Manifestations :

mardi 12 février à 14 h place de la Révolution à Besançon et à 11h à Montbéliard devant la mairie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.3
nuageux
le 23/05 à 18h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1015.39 hPa
Humidité
77 %

Sondage