Jeudi 5 décembre : "forte mobilisation" attendue à Besançon (CGT)

Publié le 03/12/2019 - 18:17
Mis à jour le 05/12/2019 - 08:20

Une « forte mobilisation » est attendue selon la CGT ce 5 décembre 2019 à Besançon aussi bien « du secteur public comme du privé ». Le cortège partira à 10h30 de la Place de la Révolution. Un mouvement qui pourrait durer plusieurs jours…

"À quoi servent les richesses créées ? Elles sont destinées aux entreprises du CAC 40 ? De l'argent pour les retraites il y en a. Les retraités, eux, ne spéculent pas", Michel Tournier, secrétaire adjoint des retraités CGT, donne le ton ce mardi en conférence de presse. Au tour de Gille Spicher, membre du syndicat de poursuivre : "Cette réforme ne concerne pas seulement les régimes spéciaux, mais tout le monde. On sera tous perdants avec cette retraite à point. Cela entraînera une baisse des pensions".

Le projet de loi définissant le système "universel" de retraite est une promesse électorale d'Emmanuel Macron en 2017, alors que le système était à l'équilibre. Une situation qui va tourner au déficit ces prochaines années selon le Conseil d'orientation des retraites (COR). Du coup, l'exécutif réfléchit à des mesures d'économies avant même l'application de la réforme. "Le gouvernement doit écouter son peuple", s'insurge José Aviles, secrétaire général de l'union départementale et local CGT.

Une mobilisation attendue chez les lycéens et étudiants

"Nous nous opposons à la réforme des retraites qui nous touchera directement. Il y a toujours le problème de la précarité étudiante. Il y a quelques semaines un étudiant s'est immolé par le feu à Lyon et au-delà de cela, il a aussi 14 % des étudiants qui ne peuvent pas se payer un ticket Crous à 3€25. La première cause d'échec à la fac est le fait que nous devions travailler. Lutter contre la réforme des retraites , c'est lutter contre la politique Macron, donc la précarité étudiante", explique Hasni Alem, membre du syndicat étudiant salarié et étudiant.

Le mouvement pourrait durer plusieurs jours avec des syndicats de la SNCF et de la RATP qui ont appelé à une grève illimitée.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Grèves décembre 2019

L’intersyndicale soutient six manifestants placés en garde à vue à Besançon

Suite à la manifestation contre la réforme des retraites du mardi 17décembre 2019, six manifestants, dont le syndicaliste FO et leader des gilets jaunes bisontins, Frédéric Vuillaume, ont été placés en garde à vue au commissariat de la Gare d’Eau. Les syndicats CGT-FO-FSU-Solidaires ont tenu a réagir dans un communiqué pour « protester contre la répression des manifestants rassemblés pacifiquement » et pour signifier au Préfet leur désapprobation de la politique du gouvernement.

Retraites : tous les syndicats dans la rue avant des réunions cruciales à Matignon

La mobilisation contre la réforme des retraites pourrait atteindre un sommet ce mardi 17 décembre 2019 dans la rue à l’appel, cette fois, de tous les syndicats, invités dès le lendemain à Matignon pour des discussions afin de trouver le chemin d’une sortie de crise avant Noël. À Besançon, une mobilisation est attendue à 10h30 sur la parvis de la gare Viotte.
 

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.17
partiellement nuageux
le 23/02 à 9h00
Vent
5.64 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
88 %