Alerte Témoin

Grève Ginko : le soutien du Front de Gauche

Publié le 16/05/2012 - 07:43
Mis à jour le 16/05/2012 - 07:43

Le Front de Gauche tient à affirmer « son soutien dans la bataille que les employés et ouvriers des transports ont engagé à Tours, Orléans, Blois, Lille, Toulouse, Poitiers, Besançon, etc. pour réclamer de meilleures conditions de travail et des salaires décents »

« Qu'il s'agisse de Vitalis, Keolis, Tisséo, etc., cette lutte offre le banal exemple des tendances naturellement accumulatrices du capitalisme, qui ne consent à partager la richesse produite par les travailleurs que si ceux-ci s'organisent pour créer un rapport de forces favorable.

Ainsi, l'entreprise de transports urbains Keolis se vante devant ses actionnaires de résultats financiers remarquables : 74% de hausse des bénéfices nets entre 2009 et 20101, un résultat net qui s'établit en 2010 à 43,5 M€ contre 39,7 M€ en 20092. Mais dans le même temps, on observe ici et là que des économies sont réalisées sur les salaires et sur les primes annuelles des conducteurs de bus (des baisses atteignant 90%, passant subitement de 1 350 euros à 150 euros !) », peut-on lire dans un communiqué.

Pour le Front de Gauche, « les syndicats ne réclament pourtant pas l'impossible : premièrement une augmentation des salaires entre 3 et 4% selon les villes afin de pouvoir rattraper et suivre l'inflation, et qui ne soit pas étalée sur l'année, comme le veulent les différentes directions, mais franche. Deuxièmement des aménagements quant aux conditions de travail qui se dégradent : mal de dos, douleurs aux épaules, au cou, fatigue, mal de tête, stress, troubles du sommeil, irritation, dégoût du travail, etc. dus à l'irrégularité des horaires, à la pénibilité propre aux services de nuits, des vendredis et samedis soirs, au resserrement des horaires de travail et à l'amplitude des journées de travail, à la restriction des journées de récupération, au déficiences ergonomiques des cabines, etc. et surtout au mépris avec lequel ces revendications sont traitées au sommet ! ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.31
légère pluie
le 05/06 à 9h00
Vent
6.22 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
90 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune