Grève : la SNCF va rembourser partiellement ses abonnés du TER

Publié le 11/06/2018 - 16:00
Mis à jour le 12/06/2018 - 09:56

La SNCF a annoncé ce lundi 11 juin 2018 qu’elle rembourserait 50 % du prix des abonnements de mai pour les usagers des TER affectés par la grève des cheminots, étendant cette mesure à certaines lignes Intercités et assouplissant les modalités de remboursement.

 ©
©

Intercités Paris-Belfort

Les 275.000 abonnés aux TER avaient déjà obtenu un remboursement de 50 % sur leur abonnement d'avril, valable en juin. La réduction était de 30 % pour les usagers des lignes Intercités si moins d'un train sur trois avait circulé sur leur ligne habituelle pendant les jours de grève.

  • Pour mai, le remboursement de 50 % a été étendu aux lignes Intercités qui sont passées sous l'autorité des régions ou vont le devenir, vers la Normandie (dont Paris-Rouen-Le Havre, Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Granville), les Hauts-de-France (Paris-Amiens-Boulogne), le Centre-Val-de-Loire (Paris-Orléans-Tours, Paris-Nevers, Paris-Bourges-Montluçon) et le Grand-Est (Paris-Troyes-Belfort).

Les abonnés mensuels concernés recevront des bons d'achat qu'ils pourront échanger contre des billets TER ou pour payer leur abonnement entre août et décembre, a précisé la direction. Les mesures facilitant la suspension des abonnements sont également reconduites jusqu'à la fin du mouvement.

Pour les 750.000 usagers non-abonnés qui prennent des TER, les billets resteront utilisables pendant dix jours jusqu'à la fin du mouvement. En cas de non-utilisation, ils seront remboursables sans frais pendant 61 jours. "C'est une mesure nationale, simple, lisible et homogène", a indiqué à l'AFP Frank Lacroix, directeur général TER. "Les régions en comprennent le sens."

La SNCF a reconnu avoir perdu le tiers de ses voyageurs TER en mai

"La remise de 50 % est supérieure à la baisse de l'offre, qui était de 28 % en mai" (et de 52 % les jours de grève), a remarqué le responsable. "Bien évidemment, ce n'est pas mathématique ! On comprend bien que le ressenti du voyageur, ce n'est pas 50 %, ce n'est pas 28 %, c'est compliqué...", a-t-il poursuivi.

"On veut s'assurer de ne pas laisser de côté des voyageurs qui auraient été, pour des raisons particulières, moins bien traités que les autres. On s'est engagé à faire un bilan à la fin de la grève, et le cas échéant, prendre des mesures adaptées pour les voyageurs qui mériteraient des mesures complémentaires", a-t-il ajouté.

La SNCF a reconnu avoir perdu le tiers de ses voyageurs TER en mai. "Il va falloir les reconquérir, et nous travaillons d'arrache-pied avec chacune des régions pour que nos voyageurs reviennent, et pour en conquérir d'autre", a relevé M. Lacroix. La compagnie en particulier va mettre en vente cet été 1,6 million de billets à petit prix "pour redonner le goût du TER au voyageur occasionnel" et offrir la lecture de la presse sur son application SNCF e-livre jusqu'au 31 août, a-t-il annoncé. Pour le cas particulier de l'Ile-de-France, la SNCF doit rembourser 50 % des abonnements Navigo en avril et mai.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.73
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
95 %