Grippe aviaire : les mesures renforcées dans les élevages en Haute-Saône

Publié le 20/11/2020 - 11:45
Mis à jour le 20/11/2020 - 11:31

Le département de la Haute-Saône se situe en zone à risque depuis le 4 novembre 2020, en raison de sa situation géographique vis-à-vis des couloirs migratoires des oiseaux sauvages.

 

 ©
©

La France a détecté un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de souche H5N8 en Haute-Corse. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a ainsi décidé de placer l’ensemble du territoire métropolitain en niveau de risque « élevé », à compter du 17 novembre 2020.

L’IAHP est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente cependant aucun risque pour l’homme.

Afin de limiter sa propagation et de protéger les élevages, les mesures suivantes sont désormais applicables sur l’ensemble du territoire métropolitain :

  • claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux, afin d’éviter tout contact avec l’avifaune sauvage ;
  • surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages, commerciaux ou non ;
  • interdiction de rassemblements d’oiseaux (concours, expositions, marchés), et de
  • participation de ces oiseaux à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
  • interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes, et de l’utilisation d’appelants.
  • Ces mesures de biosécurité renforcées sont rendues obligatoires dans l’ensemble des élevages, professionnels ou « non-commerciaux », d’oiseaux et de volailles (basse-cours).

L’ensemble des acteurs de l’élevage, de la chasse et de l’avifaune sauvage ont été informés de la situation, ainsi que les vétérinaires du département. Afin notamment de relayer cette information auprès des détenteurs non-commerciaux de volailles, la préfecture de la Haute-Saône a également informé les maires du département.

Il est appelé au strict respect des mesures de biosécurité et à la surveillance accrue de la part des acteurs professionnels, ainsi que des particuliers détenteurs d’oiseaux. Des inspections visant à s’assurer de la bonne mise en place des mesures prescrites seront réalisées par la DDCSPP, auprès des détenteurs professionnels de volailles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Economie circulaire : une entreprise innove avec des palettes en bois !

Trophée "Éco-innovez" • Émanation du P’tit Dépanneur Comtois, la société Label Palette de Serre-les-Sapins dans le Grand Besançon a reçu le 25 février dernier  dans ses locaux le trophée "Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté" de l'agence économique régionale (AER) pour son service d'aménagement évolutif en bois de récupération.

Records de « douceur » en Franche-Comté pour un mois de février

Un petit air avancé de printemps. Les températures maximales relevées ont flirté avec de nombreux records dans les villes de Franche-Comté. On a relevé 22,6C à Arc-et-Senans et 21,5°C à Pontarlier ! Soleil et douceur sont au rendez-vous jusqu'à aujourd'hui avant le retour d'une légère perturbation vendredi et d'un certain rafraîchissement pour ce week-end.

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

Passionnés d’insectes ? Une nouvelle revue vient de sortir en Bourgogne-Franche-Comté

L’année 2020 a été riche pour les papillons et les libellules de Bourgogne-Franche-Comté... Découvrez le dernier numéro de la lettre d'information du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI).

Macron à la rencontre d'agriculteurs mardi en l'absence de leur salon

Circuits courts • Le président de la République se rendra ce mardi 23 février 2021 dans une exploitation à Étaules, un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Dijon. Il sera accompagné par Julien Denormandie. Il s'entretiendra  avec des acteurs de la filière agricole pour démontrer "son intérêt" à ce secteur en l'absence du salon de l'agriculture, annulé cette année à cause de la crise du Covid-19, a annoncé lundi l'Elysée.
Lundisociable
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.62
partiellement nuageux
le 09/03 à 6h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
86 %

Sondage