Hamon propose la création d'une "Assemblée parlementaire de la zone euro"

Publié le 09/03/2017 - 09:37
Mis à jour le 09/03/2017 - 10:41

Benoît Hamon, candidat PS à l’élection présidentielle, propose jeudi dans Le Monde la création d’une « Assemblée parlementaire de la zone euro », dont la prérogative serait notamment de « débattre publiquement et de décider du budget de la zone euro ».

"Je propose aux Etats membres de la zone euro un traité budgétaire qui prévoit la mise en place d'une Assemblée démocratique représentative, qui serait principalement l'émanation des Parlements nationaux", explique M. Hamon. Selon lui, "on ne peut pas en rester à la situation actuelle, où la réunion des ministres des Finances de la zone euro et ses décisions échappent totalement au contrôle des traités, des Parlements et des citoyens européens". "Cette nouvelle Assemblée de la zone euro aurait pour mission de débattre publiquement et de décider du budget de la zone euro, mais aussi des politiques d'harmonisation fiscale et sociale, des cibles à adopter dans la réduction des déficits, etc", explique le député des Yvelines.

Cette Assemblée "fixerait par exemple le taux minimum de l'impôt sur les sociétés en Europe". Et M. Hamon de détailler: "avec l'économiste Thomas Piketty, qui a travaillé avec moi sur ce projet de traité, nous imaginons une Assemblée composée au maximum de 400 membres, principalement des députés, désignés selon le poids démographique et économique de chaque pays membre, et complétée de représentants du Parlement européen".

"Cette Assemblée serait donc équilibrée et, surtout, elle serait l'incarnation de la démocratie directe, puisqu'elle serait en lien avec les Parlements nationaux qui votent les lois de finance", souligne l'ancien ministre socialiste.  J'ai transmis mon projet ce jeudi au président de la Commission européenne, au commissaire européen à l'économie, Pierre Moscovici, aux chefs d'Etat européens et aux principaux partis politiques de gauche, et à la presse européenne", annonce M. Hamon.

"C'est une base de discussion, amendable, mais qui pose enfin un pas démocratique original et nouveau", veut-il croire.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.3
légère pluie
le 29/09 à 9h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
96 %

Sondage