Hausse des tarifs SNCF : « Aberrante et scandaleuse », selon Marie-Guite Dufay

Publié le 13/10/2011 - 09:35
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:36

Les billets du TGV Rhin-Rhône sont en vente depuis ce jeudi matin. Comme nous l’avons déjà signalé, les tarifs des trains SNCF desservant la Franche-Comté vont enregistrer une forte augmentation. L’information a été reprise sur RTL qui annonce que le prix des places dans les TGV qui remplacent désormais les vieux Corail sera jusqu’à 35% plus élevé.

 ©
©

Sur la ligne Belfort-Paris, le coût du trajet passe ainsi de 53,10 euros à 72 euros. De Dijon à Strasbourg, la place coûte encore 58 euros au lieu de 44 euros.

Pour la SNCF, il est normal que le TGV coûte plus cher que les vieux trains Corail, beaucoup plus lents. Mais pour les élus de Franche-Comté, cette situation est «scandaleuse».

« C’est à la fois aberrant et scandaleux ! a ainsi réagi la présidente de la région Franche-Comté au micro de RTL. En augmentant les tarifs, la SNCF se met une balle dans le pied parce qu’il est à craindre que des usagers soient refroidis par cette augmentation des tarifs. Donc là, c’est un pari extrêmement risqué que fait la SNCF et nous sommes très inquiets. Je l’ai dit à plusieurs reprises avec l’ensemble des élus de la région, nous avons fait pression sur la SNCF mais le modèle économique de la SNCF est plus fort que ces pressions-là ».

Cette semaine, le conseil régional du Nord-Pas de Calais a également annoncé qu'il allait poursuivre la SNCF en justice, pour obtenir une baisse des tarifs TGV sur le trajet Paris-Lille, qu'il juge "inéquitables". En février dernier, le prix moyen au kilomètre sur un trajet Paris-Lille était de 0,21 euro (0,29 en période de pointe), "soit le double du prix moyen constaté sur les autres lignes de province", affirme le conseil régional.

 (source: Le Figaro)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Besançon : un collectif de riverains soutient le nouveau plan de circulation au Point du jour

Le 26 février 2024, des riverains issus du quartier du Point du jour-Chailluz se sont réunis dans un nouveau collectif afin de "contribuer à l'amélioration de la qualité de vie, du bien-être, et de la convivialité dans les quartiers de l’Est bisontin". Il vise entre autres à promouvoir la sécurité des usagers sur la route et réduire les pollutions sonores.

À Besançon, un irréductible horodateur perdure rue Gambetta malgré l’absence de places de stationnement pour les voitures

Après de longs mois de travaux, la partie supérieure de la rue Gambetta est désormais terminée. Toutefois, un horodateur est toujours en place ce vendredi 1er mars 2024 malgré l'absence de place de parking pour les automobilistes et donc de coût de stationnement à s'acquitter. Désormais au chômage technique, le dispositif interroge quant à sa présence dans la rue.  

La ligne TGV Paris-Lyon sera fermée quatre jours pour travaux du 9 au 12 novembre (SNCF Réseau)

La ligne TGV Paris-Lyon, la plus fréquentée en Europe, sera fermée pendant quatre jours entre le samedi 9 et le mardi 12 novembre 2024 inclus, pour préparer la mise en service d'un nouveau système de signalisation, a indiqué jeudi SNCF Réseau. Les train de Bourgogne-Franche-Comté sont concernés.

Effondrement à Besançon : la rue de Vesoul sera fermée plusieurs semaines à la circulation…

Anne Vignot, la maire de Besançon, a tenu à faire un point mercredi 28 février 2024 suite à l’effondrement de la rue de Vesoul à Besançon. De nombreux services sont mobilisés afin de traiter au mieux ce gouffre de 4 à 5 mètres de profondeur… Du côté du calendrier, aucune date de réouverture de la rue ne peut être communiquée pour l’instant, nous précise-t-on.

À Besançon, une brigade de police intervient désormais dans les transports en commun

À l’occasion du lancement du dispositif de Force d’action républicaine (FAR) le mardi 26 février 2024 à Besançon, la police nationale a présenté la nouvelle Brigade de sécurité des transports en commun (BSTC) mise en place depuis janvier 2024 dans la capitale comtoise. Les agents affectés à cette brigade auront pour principales missions de sécuriser les transports et rassurer la population.

6 M€ d’euros pour moderniser la voie en gare d’Andelot-en-Montagne et des Longevilles-Mont-d’Or 

Du 26 février au 15 juin 2024, SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, réalise des travaux de modernisation de la voie en gare d’Andelot-en-Montagne (39) et des Longevilles-Mont-d’Or (25). Cette opération vise à contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.67
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
3.97 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
69 %