Il vole pour 190 euros de marchandises aux Galeries Lafayette

Publié le 22/02/2024 - 09:20
Mis à jour le 22/02/2024 - 09:10

Un homme de 35 ans a été interpellé le 19 février 2024 après un vol commis aux Galeries Lafayette de Besançon. Le voleur a également été retrouvé en possession d’un couteau. 

 © Élodie R.
© Élodie R.

Vers 11h30, les policiers ont été appelés par le service de sécurité de l’enseigne située rue des Granges à Besançon pour un vol à l’étalage commis par un homme qui aurait exhibé un couteau. 

À l’arrivée des agents sur les lieux, l’individu était maintenu sur place dans l’attente de son interpellation. Il a alors été conduit au commissariat de police et placé en garde à vue différé le temps de trouver un interprète. 

Les policiers ont estimé le coût du préjudice à 190€ de vêtements de marque Lacoste non remis en vente. 

Durant son audition, l’homme de 35 ans n’a pas reconnu les faits et a indiqué que c’était les agents de sécurité qui l’auraient pris pour cible alors qu’il se dirigeait vers les caisses pour régler ses achats. Il a également nié les faits de violence et a déclaré que le couteau ne lui appartenait pas. Là encore ce serait les agents de sécurité qui lui auraient glissé volontairement l’arme dans les mains alors qu’il était appréhendé 

L’enquête et l’exploitation des enregistrements de vidéosurveillance ont toutefois permis de confirmer son implication dans le vol à l’étalage. L’homme sera convoqué devant le tribunal judiciaire en mai prochain.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.58
légère pluie
le 15/04 à 3h00
Vent
2.67 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %