Inauguration d'Agora résidence, "un espace digne pour recouvrer une estime de soi"

Publié le 04/12/2014 - 18:03
Mis à jour le 05/12/2014 - 11:08

La secrétaire d'État chargée de la politique de la ville, Myriam El Khomri, était à Besançon ce jeudi 4 décembre 2014 notamment pour l'inauguration de l'Agora résidence, un centre d'hébergement d'urgence et de réinsertion sociale qui a ouvert ses portes en septembre 2014.

PUBLICITÉ

« J’ai senti dans cette visite qu’il y avait beaucoup d’interactions avec beaucoup de monde, une vraie qualité d’écoute et un sens particulier de l’intérêt général » a déclaré Myriam El Khomri. « Ici, on ne trouve pas qu’un lit, même si c’est parfois difficile d’en trouver un, on trouve aussi un moment où la question de – Où va-t-on dormir ce soir ? – est mise de côté pour se projeter dans d’autres questions dans un parcours de réinsertion sociale et un parcours de santé » a-t-elle ajouté. Enfin, la secrétaire d’Etat a remarqué « un espace digne pour recouvrer une estime de soi après la rue, faire des rencontres qui peuvent tendre la main ».

Cette résidence a été construite dans le cadre du programme de rénovation urbaine du quartier Planoise. Grand Besançon a réalisé la reconstruction, hors site, d’un espace résidentiel social destiné à remplacer l’actuel Forum, structure « obsolète et vouée à la démolition »

Un espace de reconstruction personnelle et sociale

L’agora aide des bénéficiaires à se reconstruire et se réinsérer dans la société grâce à un logement autonome (salle de bain, coin-cuisine etc.) et un accompagnement social personnalisé : présence d’un surveillant ou accompagnement 24h/24, équipe médicale (médecin présent plusieurs fois par semaine, infirmière à temps plein), une équipe de travailleurs sociaux et une assistante sociale à temps plein.

Les 117 logements (de la chambre simple au T2) sont destinés à des publics variés nécessitant des accompagnements différents. La résidence comprend également des espaces de vie collective comme des ateliers pour des loisirs  techniques et artistiques, une salle polyvalente, une bureau d’entretien (psychologue, médecin etc.), une bagagerie et une laverie libre-service et à l’extérieur, un terrain de pétanque et un potager. 

Les chiffres 

Parmi les 117 logements (soit 2633,40 m2) :

  • 20 logements pour l’hébergement d’urgence (ponctuel) soit 35 places en chambre simple ou double.
  • 18 logements pour un public en difficulté accompagné vers un retour à l’autonomoe pour une période de 6 mois renouvelable
  • 9 logements ‘lits halte soins santé »(LHSS) pour une prise en charge médico sociale de personnes sans domicile ne relevant pas ou plus d’hospitalisation
  • 68 logements en résidence sociale 

Coût global : 9 077 191 euros

  • Subvention ANRU PLAI : 1 664 129 euros
  • Subvention CAGB : 630 000 euros
  • Subvention conseil général du Doubs : 10 000 euros
  • Prêt foncier CDC PLAI : 655 341 euros
  • Prêt CDC PLAI : 6 027 721 euros
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.96
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage