Incidents dans des lycées de Seine-Saint-Denis : Anne Genevard (LR) réclame de la fermeté

Publié le 09/03/2017 - 09:23
Mis à jour le 09/03/2017 - 09:25

Suite aux incidents qui se sont produits dans trois lycées de Seine-Saint-Denis, principalement dans le lycée Suger, la députée du Doubs et secrétaire générale adjointe et déléguée à l’éducation des Républicains s’inquiète de la gradation « très préoccupante » de la violence contre les établissements scolaires. Annie Genevard et réclame de la fermeté pour répondre à ces actes. « L‘abaissement de la majorité pénale préconisée par François Fillon permettra une réponse proportionnée à l’extrême gravité des faits » déclare-t-elle dans un communiqué. »Il est urgent de faire revenir l’état de droit dans nos lycées« .

 ©
©

"De très graves incidents se sont produits dans trois lycées de Seine-Saint-Denis, principalement dans le lycée Suger. Incendies, tirs de mortiers, batailles rangées avec la police, saccage des locaux… Une stratégie préméditée avec l'aide des réseaux sociaux a conduit à l'interpellation d'une cinquantaine de jeune, la plupart mineurs, dont les motivations semblent converger vers une violence sans autre objet que l'affrontement avec les forces de police et la dégradation de locaux scolaires fréquentés par les élèves eux-mêmes.

Ces incidents marquent une gradation très préoccupante de la violence contre les établissements scolaires et ceux qui y travaillent. On se souvient de l'agression dont avait été victime le proviseur d'un lycée, également situé en Seine-Saint-Denis ainsi qu’à Suger, où un surveillant avait déjà été agressé en septembre. Cette fois, la violence s'est exercée à l'intérieur de l'établissement. Cette violence, qui prend opportunément le prétexte de l'affaire Théo, est en réalité endémique et ne peut plus être l'objet des dénégations dans lesquelles la gauche s'est trop longtemps enfermée en refusant par exemple la présence de vidéo-protection aux abords et dans les établissements ou encore la présence permanente de personnels dédiés à la sécurité dans les locaux scolaires tandis que les professeurs eux-mêmes réclament des vigiles.

Les fauteurs de troubles graves, qui sont généralement bien connus des établissements par les professeurs et les personnels d'encadrement, doivent être exclus. Dans les cas les plus graves, une réponse pénale doit être apportée. De ce point de vue, l'abaissement de la majorité pénale préconisée par le candidat de la droite et du Centre, François FILLON, permettra une réponse proportionnée à l'extrême gravité des faits qui se sont produits.

Il est urgent de faire revenir l'état de droit dans nos lycées".

Annie GENEVARD

Députée du Doubs

Secrétaire générale adjointe et déléguée à l'éducation Les Républicains

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.84
couvert
le 16/06 à 9h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
78 %