Adoption des nouvelles indemnités des conseillers régionaux : les précisions de "la gauche unie"

Publié le 30/01/2016 - 13:42
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:43

Le groupe Notre région avance-La gauche unie a souhaité apporter des précisions sur les nouvelles mesures votées lors de la séance plénière du 21 janvier dernier.

dsc_3215.jpg
© damien poirier

Région Bourgogne-Franche-Comté

PUBLICITÉ

Lors de la séance plénière du 21 janvier, l’assemblée régionale de Bougogne-Franche-Comté a adopté le nouveau seuil d’indemnisation des conseillers régionaux qui s’élève désormais à 2280 euros bruts. Le groupe Notre région avance-La gauche unie, dont est issue la présidente Marie-Guite Dufay, a souhaité apporter les précisions ci-dessous sur ce sujet considéré « comme un facteur de la méfiance des citoyens à l’égard de la classe politique » :

Le montant de l’indemnité des élus est défini par la loi en fonction du nombre d’habitants et de la superficie de son territoire. Celle de la région Bourgogne-Franche Comté est la plus faible au niveau national

Les effectifs sont en baisse. Le nombre de vice-présidents est passé de 25 à 15 et les membres de la commission permanente de 75 à 33. La nouvelle région ne comptera qu’un Directeur général des services au lieu de deux auparavant.

La présidente Marie-Guite Dufay a fait signer une charte éthique à tous les candidats de la liste Notre Région Avance . Il y était demandé aux vice-présidents de renoncer à une fonction dans un exécutif local d’une collectivité de plus de 10 000 habitants pour pouvoir s’investir pleinement au service de la nouvelle région.

En Bourgogne-Franche-Comté, les indemnités seront modulées en fonction de la présence effective des élus aux séances plénières et réunions de commissions.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.7
couvert
le 20/08 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1021.25 hPa
Humidité
87 %

Sondage