Institut Notre-Dame Saint-Jean : "Nous voulons que les élèves soient sur le siège du conducteur et pas sur celui du passager"

Publié le 28/02/2018 - 16:47
Mis à jour le 02/03/2018 - 12:12

450 personnes étaient invitées ce 28 février 2018 à Micropolis Besançon pour assister à une conférence sur le renouvellement du projet d'établissement de l'Institution Notre-Dame Saint-Jean qui a décidé de prendre le virage numérique.Au collège Notre Dame les élèves de 6e et 5e sont par exemple tous équipés d'un iPad. À la rentrée 2018, tous les lycéens de saint-Jean auront un ordinateur portable. Un virage numérique que nous explique Frédéric Stenger, chef d'établissement coordonnateur de l'institution.

virage numérique

PUBLICITÉ

La chorale des élèves du collège Notre-Dame a entamé la conférence en chantant « L’air du temps » du dessin animé Pocahontas. Dans la salle, de nombreuses personnes étaient présentes ce mercredi pour assister à la conférence donnée par Frédéric Stenger, parmi elles : les personnels et enseignants de l’Institution Notre-Dame Saint-Jean, des élèves, des étudiants, des partenaires économiques, le conseil d’administration, des parents d’élèves…

maCommune.info : Quel est l’objectif de cette conférence ?

Frédéric Stenger : « Cette journée se situe dans le cadre du renouvellement de notre projet d’établissement. Nous avons donc pensé la conférence en plusieurs parties. Nous montrerons comment le monde change au niveau numérique avec notamment l’arrivée de l’intelligence artificielle. Le PDG de Maty interviendra ainsi que le président de Vitabri afin d’expliquer comment le monde de l’entreprise change. Nous parlerons ensuite de neuroscience, des changements à l’école avec Pisa et Pearls ».

mC : Que souhaitez-vous de nouveau pour l’Institution Notre-Dame Saint-Jean ?

Frédéric Stenger : « Nous allons changer l’architecture de l’établissement avec des salles plus grandes, modulables, des jeux de couleurs, etc. Nous voulons que l’institution entre dans une nouvelle ère où tout serait mis au diapason avec une nouvelle pédagogie. Certains professeurs y sont déjà formés et nous mettons en place un système de formation interne pour changer la manière d’enseigner. 

Nous voulons une pédagogie plus active où les élèves prennent leur savoir en main. L’enseignant change de posture en utilisant des outils numériques comme des Ipad au collège. Les 6e et 5e en sont déjà équipés, les 4e en auront à la rentrée et dans un an et demi tout le collège se servira de ces tablettes, soit 750 élèves.

À la rentrée 2018, tous les lycéens auront un ordinateur portable. L’objectif n’est pas l’outil numérique, mais le changement de pédagogie. Les parents paient 9 euros par mois pendant les quatre années de collège pour les tablettes et 12 pour les ordinateurs que nous fournissons ». 

mC : En quoi ces outils numériques apportent-ils une plus-value à l’élève ?

Frédéric Stenger : « Cela les aide de multiples manières. Les enseignants peuvent se dispenser des taches dites simples à savoir les petits quiz, les QCM, regarder un film, regarder une capsule pédagogique, préparer un cours… Cela, les élèves peuvent le faire seul. 

L’enseignant peut ainsi se concentrer sur ce qui est beaucoup plus complexe comme les explications, l’analyse, la résolution de problèmes complexes. C’est faire en sorte que les élèves soient sur le siège du conducteur et pas celui du passager afin d’être acteur de leur propre formation. Une salle numérique permet aussi d’adapter la classe à plusieurs vitesses. Il est possible de faire travailler certains élèves sur un QCM avec un enseignant et d’autres pourraient travailler sur Powerpoint et le présenter à la fin« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.76
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1022.17 hPa
Humidité
57 %

Sondage