Intermittents du spectacle : "On est dans le flou"

Publié le 20/03/2014 - 18:02
Mis à jour le 17/04/2019 - 14:13

Près de 200 personnes se sont rassemblées ce jeudi 20 mars place de la Révolution à Besançon pour rejoindre le siège du Medef rue Jouchoux. L'objectif de cette mobilisation nationale marque le jour des négociations entre le Medef et le ministère de la culture à Paris. Des intermittents de Besançon ont souhaité rencontrer des membres du syndicat patronal mais sans succès. Les intermittents se disent "dans le flou"...

PUBLICITÉ

« On est dans le flou parce qu’on a pas beaucoup d’informations à part par sur les réseaux sociaux et il y a très peu de communication sur les grandes chaînes de télévision, c’est un sujet qui est très peu abordé » indique Julie, technicienne intermittente.

« 1.800 euros par tête de pipe et puis on n’en parle plus »

Pour Fabien, intermittent dans une compagnie de théâtre à Besançon, « En periode de crise et à un moment où le medef bénéficie des largesses de l’Etat à hauteur de 50 milliards d’euros, on trouve ça un peu énorme. On voulait rencontrer le Medef pour parler, même pas des annexes 8 et 10, mais pour parler des 50 milliards d’euros que vont recevoir les entreprises associées au Medef par le gouvernement. En sachant que les intermittents du spectacle, ça représente 160 millions d’euros. Ca représente que dalle ! Si on divise les 50 milliards par 28 millions d’actifs, ça donnerait 1.800 euros par personne, c’est énorme. Ce que je propose c’est que le Medef nous donne 1.800 euros par tête de pipe et comme ça, on n’en parle plus ».

Après une réunion qui s’est déroulée ce jeudi entre le Medef et le ministère de la culture, il a été décidé que les statuts des intermittents et des intérimaires seraient examinés plus tard.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.45
couvert
le 22/07 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1022.61 hPa
Humidité
40 %

Sondage