J'ai goûté pour vous… les chocolats d'automne de Fabrice Gillotte à Besançon

Publié le 11/11/2019 - 17:37
Mis à jour le 14/11/2019 - 11:24

Cet automne, le chocolatier dijonnais Meilleur ouvrier de France, implanté au centre-ville de Besançon, Fabrice Gillotte, propose les Automnales ainsi que les Feuilles d'automne. Des créations que nous avons goûtées pour vous…

PUBLICITÉ

On commence par les feuilles d'automne…

C'est dans un écrin carré et noir que Fabrice Gillotte présente ses Feuilles d'automne. Quand on l'ouvre, on a l'impression que nous allons trouver un bijou… Et ce sont des feuilles fines et longues, posées deux par deux avec d'un côté les feuilles au chocolat au lait fourrées d'un praliné noisettes et aux amandes du Piémont, de l'autre, les feuilles au chocolat noir fourrées au caramel vanille de Madagascar. L'ensemble est très chic, c'est beau et même glamour !

C'est le moment de la dégustation.

On démarre par une feuille au chocolat au lait :

À la première bouchée, c'est d'abord la texture qui me fait réagir. Le chocolat est particulièrement fin et croquant et le praliné à l'intérieur est presque liquide. Le goût vient ensuite et me donne l'impression de retomber en enfance. C'est une confiserie qui est réconfortante. La deuxième bouchée est une réelle détente, je savoure cette douceur, j'essaie de tapisser ma bouche des saveurs pour être sûr d'en profiter au maximum. C'est un réel plaisir.

C'est au tour d'une feuille au chocolat noir :

La texture est quasi la même à la petite différence que j'ai l'impression que le chocolat noir est un tout petit plus robuste sous la dent. Ça n'enlève en rien à la finesse du chocolat.

Pour cette feuille d'automne, les rôles de l'enveloppe et de la garniture sont différents de celle au chocolat au lait. Dans le cas de la feuille au chocolat au lait, c'est un tout. Ici, le caramel vanille suave vient adoucir le caractère du chocolat noir, c'est divin.

Dans les deux cas, l'équilibre est très appréciable, entre puissance et douceur.

On continue avec les Automnales…

Les Automnales ont l'aspect de petits champignons des bois en plus mignons. "Oh c'est mignon !" a d'ailleurs été ma première réaction en ouvrant la boîte joliment décorée. Fabrice Gillotte propose trois types de champignons.

Première question qu'on se pose à la première dégustation : "je commence par quoi : le pied ou le chapeau ?" J'ai commencé pas déguster le pied de l'un des champignons : je m'attendais à trouver une texture similaire à celle de la garniture des feuilles d'automne. Je me suis trompée ! En réalité, le chocolatier a préféré réaliser des pieds croustillants au praliné amandes noisettes du Piémont. Sans mauvais jeu de mots, je dois dire que j'ai pris mon pied… Un vrai délice !

Et c'est dans le chapeau qu'on retrouve la garniture au caramel vanille tantôt enrobé de chocolat noir, tantôt de chocolat au lait, ou encore de chocolat blanc et dulcey. Je fonds comme chocolat au soleil… Le caramel est très gourmand.

C'est un très bon contraste et un très bon équilibre des saveurs et des textures. C'est le genre de chocolat avec lequel on ne s'ennuie pas et avec lequel on a envie de prendre le temps à la dégustation pour percevoir chaque note.

Bilan de la dégustation…

Ces chocolats d'automne sont une très belle découverte autant par l'esthétisme que le goût. Lorsqu'on les déguste, on a envie d'être confortablement installés dans un fauteuil, un plaid sur les jambes avec les chocolats d'un côté et une boisson chaude de l'autre à regarder les arbres aux couleurs d'automne par la fenêtre…

Le truc en +

En allant à la chocolaterie située rue des Granges, je découvre une décoration incroyable : des escargots géants et de grosses citrouilles bien dodues sculptés en chocolat ! Une parfaite entrée en matière avant une dégustation des plus agréables. Côté service, la chocolatière qui m'a accueillie était très sympa et connaissait parfaitement son sujet, passionnant. Une belle expérience !

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : Karim Bouhassoun dévoile son programme pour le développement de l’économie numérique à Besançon

Karim Bouhassoun, candidat Bisontines-Bisontins à l'élection municipale 2020, accompagné de membres du mouvement, était invité à visiter l’entreprise Quarks Solutions à Besançon, une société de développement de logiciels en technologie web, spécialisée dans la prévention et la réglementation sur les produits chimiques jeudi 12 décembre 2019. A cette occasion, le candidat a dévoilé les orientations en matière de développement de l’économie numérique élaborées par des chefs d’entreprise et des spécialistes du numérique, lors de plusieurs réunions et rencontres avec le monde économique.

La prime de Noël de fin d’année pour plus de 73 000 foyers de Bourgogne Franche-Comté

La prime exceptionnelle de fin d’année, dite "prime de Noël", est versée le 13 décembre 2019 sur le compte de 73 372 foyers en Bourgogne Franche-Comté. Seuls les bénéficiaires de certains minimas sociaux comme le RSA, l’allocation de solidarité spécifique et l’allocation équivalent retraite.

Saint-Jacques : signature de la vente du foncier de la Grande bibliothèque

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole ainsi que Chantal Carroger, directrice générale du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon, ont signé ce 9 décembre 2019 la vente au Grand Besançon du foncier de la Grande Bibliothèque Saint-Jacques évalué à 2,1 millions d’euros.

Besançon : le « 119 Grande Rue » de la manufacture horlogère Utinam souffle sa première bougie

La manufacture horlogère bisontine Utinam a fêté le premier anniversaire de son espace "le 119 Grande Rue" à Besançon les 6 et 7 décembre 2019. L'occasion de présenter de nouveaux modèles de montres et la création d'un atelier-expérience "Dans la peau d'un horloger" pendant le mois de décembre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.28
légère pluie
le 15/12 à 15h00
Vent
3.22 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
85 %

Sondage