"Je boycotte les produits Unilever"

Publié le 05/12/2013 - 16:03
Mis à jour le 05/12/2013 - 16:15

Un appel national est lancé pour boycotter les produits issus de la multinationale Unilever ce samedi 7 décembre dans toutes les grandes surfaces. A Besançon, Daniella Chaillet sera avec ses "copains militants" au Monoprix à partir de 10h. Objectif : sensibiliser les Bisontins à l'affaire qui dure depuis trois ans entre la multinationale et Fralib (Marseille) qui tente créer une Scop et récupérer la marque "Eléphant".

PUBLICITÉ

Environ 25 produits sont concernés dans les grandes surfaces. 

Depuis le 28 septembre 2010, le groupe Unilever a annoncé son projet de fermeture du site Fralib à Gémenos, près de Marseille. Fralib thé l’Eléphant de Gémenos est en lutte depuis trois ans pour le maintien de l’outil industriel et des emplois. 

Un projet de Scop (société coopérative et participative) prévoit de reprendre l’activité avec la volonté de respecter l’environnement, les consommateurs et de développer les productions locales et nationales. Leur combat est de recréer toute la chaîne d’approvisionnement et de commercialisation au plus près des consommateurs, qu’Unilever a démantelée dans les années 2000. « Pour cela, le groupe Unilever doit assumer ses responsabilités, notamment en cédant la marque « Eléphant » et des volumes de production, permettant une véritable relance de l’activité industrielle ». « L’ultralibéralisme mène tout le monde droit dans le mur » indique Daniella Chaillet.

  • Boycott des produits Unilever
  • Samedi 7 décembre
  • Monoprix de Besançon
  • A partir de 10h
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.28
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage