"Je ne sais pas où je pourrais aller si le Bastion n'existait pas !"

Publié le 27/09/2014 - 14:16
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:56

Pour cette série d'articles en lien avec l'association Le Bastion qui fêtera ses 30 ans les 4, 5 et 6 octobre 2014, nous avons souhaité rencontrer un musicien qui ne compte même plus les concerts auxquels il a joué, qui était chanteur dans Run of Lava et qui est guitariste dans les Jacks & the bearded fisherman depuis quelques années. Il s'appelle Bastien. Il a également créé Horskh il y a environ 4 ans, un duo electro/indus qui en fait danser plus d'un(e) ! Il connaît Le Bastion depuis plus de 10 ans et nous confie ses impressions… 

 ©
©

J-6 !

maCommune.info : À quelle occasion êtes-vous entré dans les locaux pour la première fois ?

Bastien : "La première fois que je suis entré au Bastion c'était pour voir répéter un groupe d'amis qui jouait du grindcore." 

mC : Quelle était votre impression avant d'y entrer ? D'y répéter ? 

Bastien : "Malgré le fait qu'il n'avait pas encore été rénové (rénovation en 2004) et que les locaux étaient vétustes, j'étais heureux de voir qu'il y avait un endroit comme celui-là où j'allais pouvoir répéter (car je jouais déjà de la musique avant d'arriver à Besançon). Le changement a vraiment été radical lorsque tout à été rénové. Les locaux sont devenus très "clean" et l'organisation plus professionnelle et sécurisée pour le matériel."

mC : Que vous apporte le Bastion ? 

Bastien : "Tout d'abord, le Bastion me permet de répéter de la musique amplifiée sans nuire à mon entourage à cause du bruit généré. C'est un lieu qui me permet aussi de rencontrer beaucoup d'autres musiciens, de créer des liens humains et/ou artistiques, voire professionnels (je travaille dans le spectacle). Cet endroit a donc une dynamique propre qui me semble très importante pour évoluer dans mes activités. J'y ai passé des centaines d'heures depuis une dizaine d'années!"

mC : Utilisez-vous du matériel au Bastion ? 

Bastien : "Il m'arrive en effet d'emprunter du matériel (câbles, amplis, micro, sono...) au Bastion, car le fait d'avoir un groupe peut nécessiter un engagement financier assez conséquent. Le Bastion peut donc prêter certains éléments qu'on n'a pas encore ou qu'il est difficile d'acheter, ou tout simplement qu'on n'a pas pu apporter en répétition, faute de place, de temps…"

mC : Si Le Bastion n'existait pas, où iriez-vous ? 

Bastien : "Je ne sais pas où je pourrais aller si le bastion n'existait pas ! Il y aurait surement des solutions alternatives, mais qui seraient surement hors de prix (comme dans certaines villes) ou bien moins pratiques et surtout moins enrichissantes."

Prochains concerts de Bastien

Avec Jack and the Bearded fishermen :

  • 4 octobre pour les 30 ans du Bastion

Avec Horskh :

  • 17 octobre à La Rodia
  • 25 octobre à Paris
  • Sortie du EP de Horskh début octobe 2014
  • maCommune est en partenariat avec Le Bastion pour ses 30 ans
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Coup de projecteur sur les 15 ans de NG Productions à Besançon et les prochains évènements

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.18
partiellement nuageux
le 21/01 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage