Jean-François Humbert : " J'ai loué une permanence parce que les choses sont décidées, j'y vais"

Publié le 14/01/2014 - 16:10
Mis à jour le 14/01/2014 - 18:18

Il se faisait discret ces derniers temps mais Jean-François Humbert est toujours candidat aux élections municipales à Besançon pour ceux qui en doutaient. D'ailleurs, son quartier général ainsi que celui de son équipe se trouve au 5 rue des Granges à Besançon. Jean-François Humbert présentera sa liste du centre à la fin du mois de janvier mais nous connaissons déjà un des noms qui y figurera...

Municipales 2014

PUBLICITÉ

« Ce que je souhaitais aujourd’hui, c’est donner aux derniers sceptiques quelques raisons d’abandonner leur scepticisme. J’ai pas loué une permanence pour me loger, ni parce que je ne serai pas candidat pour faire bien, j’ai loué une permanence parce que les choses sont décidées, j’y vais » a déclaré Jean-François Humbert.

Des personnes qui seront sur la liste, ou pas, participent à un travail de réflexion que le candidat a souhaité abordant cinq thèmes :

  • le développement économique et emploi
  • l’enseignement
  • la culture et le tourisme
  • le sport
  • le social

« Certains disaient « il va encore nous refaire le même coup qu’en 2008″ sauf qu’ils ont oublié qu’aux municipales lorsque j’ai annoncé ma candidature, je n’y suis pas allé parce qu’on m’a retiré l’investiture, il ne faut jamais l’oublié ça. On avait préféré choisir Monsieur Rosselot qui n’avait pas brillamment réussi puisqu’il avait fait moins de 20% ».

Un nom de la liste dévoilé

Le deuxième nom figurant sur la liste « presque bouclée » de Jean-François Humbert serait Monique Ropers, 76 ans, conseillère municipale UDI à la mairie de Besançon depuis 2012 : « c’est une équipe pétillante ! » a-t-elle précisé.

La liste de Jean-François Humbert est « une liste du centre » et ne porte pas de nom en particulier d’après lui. Pourtant, deux slogans ressortent des propsectus que distribue le candidat et son équipe : « Nous donnerons un sens à vos votes » et « Une gestion qui nous rassemble pour une ville qui nous ressemble ».

Par ailleurs, les membres de la liste ne seront pas forcément encartés. Il y aura d’autres personnes de l’UDI, des anciens membres du Modem, d’autres qui n’ont pas d’appartenance politique, « un harmonieux mélange de peronnes très engagées » selon le candidat.

« La règle était que toutes celles et ceux qui voulaient me suivre devaient accepter de venir sans leurs étiquettes politiques. Ils viennent participer à une liste du centre placé entre la gauche et la droite », a indiqué Jean-François Humbert.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.35
couvert
le 21/06 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1017.51 hPa
Humidité
97 %

Sondage