Alerte Témoin

Jean-Louis Fousseret : "Besançon devient une véritable capitale régionale de l'économie…"

Publié le 31/07/2015 - 18:54
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

Le maire de Besançon se dit satisfait de la future répartition des directions administratives entre Besançon et Dijon dans le cadre de la création au 1er janvier de la Bourgogne Franche-Comté. Alors que Dijon a été désignée capitale provisoire, Besançon obtient le rectorat de région, la Draal, la Direccte ou l'Insee. Le maire de Besançon a tenu par ailleurs à rassurer les fonctionnaires bisontins…

12JeanLouisFousseretvisitedequartier011.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Si Dijon a été choisie comme capitale régionale et conservera notamment le siège de l'Agence régionale de santé (ARS) ou de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), Besançon accueillera le rectorat de région et les sièges de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du 
logement (DREAL) et de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE), ainsi que l'INSEE locale. 

Pour le maire PS de Besançon, Jean-Louis Fousseret "Il y a globalement un équilibre entre la Bourgogne et la Franche-Comté, mais il faut rester vigilant car ce n'est qu'une première étape", a-t-il ajouté, soulignant qu'il restait des localisations à définir comme celles de la Banque publique d'investissement, l'Ademe. 

Réaction de Jean-Louis Fousseret

"Je suis satisfait, ça n’a pas été facile, mais je dois dire que la parole du Premier ministre et celle du président de la République et du médiateur a été respectée. Ce qui a été annoncé a été tenu. Nous avons le rectorat de région, capitale universitaire, la Dréal, La Direccte, le siège de l'Insee et ce qui touche à l'économie. Mais je reste vigilant, Il faut continuer les discussions pour cet équilibre soit respecté. Je pense aussi pourquoi pas à l'implantation de directions de grandes entreprises, notamment dans le domaine de l'énergie. Pourquoi pas ? 

Il faut bien comprendre qu'il s'agit des directions administratives. Le directeur, son secrétariat et son environnement proche. Mais je tiens à préciser que l'ensemble des services reste ici. Ce ne sont pas l'ensemble des services qui partent de Besançon ou de Dijon. D'ailleurs où les logerions-nous en terme de bureaux  ? 

 Je crois qu'entre Dijon et Besançon, c'est équilibré. La Direccte, l'économie et l'emploi, reste ici. La Bourgogne Franche-Comté restera grâce à l'axe Besançon Belfort-Montbéliard et avec le jura et la Haute-Saône, la première région industrielle de France au prorata du nombre d'habitants. Par ailleurs, la Franche-Comté, la mariée, amène dans sa corbeille 240 km de frontière  avec la Suisse avec tous les liens que nous avons avec nos laboratoires, notre industrie... Moi ce qui m'intéresse, c'est de continuer à construire l'avenir de cette région qui sera plus grande donc je l'espère plus forte… ".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : qui a le plus de followers sur les réseaux sociaux parmi les candidat-es ?

Le nombre de suiveurs, followers, abonnés… paraît aujourd'hui important pour les entreprises, les médias, les personnes à titre privé, mais aussi les personnalités politiques. Encore plus lorsqu'elles sont en campagne. Nous avons fait le tour des réseaux sociaux des candidats à l'élection municipale de Besançon pour savoir qui est le plus suivi sur les réseaux sociaux.

Municipale 2020 : Jacques Ricciardetti, connaît-il si bien Besançon ?

Dans le cadre de la campagne pour l'élection municipale de Besançon, maCommune.info a invité les 9 candidats à répondre à un quiz 100% bisontin pour savoir s'ils connaissaient si bien la ville qu'ils  veulent représenter et le quotidien des habitants. C'est au tour de Jacques Ricciardetti, candidat du Rassemblement national avec sa liste "Changeons Besançon".

Macron veut protéger les agriculteurs

Dans un entretien à la presse quotidienne régionale et à la veille de l'ouverture du salon de e l'Agriculture qu'il inaugurera, Emmanuel Macron déclare soutenir les agriculteurs et qu'il "ne tolérera aucune violence" à leur encontre. Occasion pour lui de faire le point sur l'interdiction du glyphosate en 2021 et d'aborder les premiers effets de la loi Alimentation. 

Municipale 2020 : Claire Arnoux connaît-elle si bien Besançon ?

Dans le cadre de la campagne pour l'élection municipale de Besançon, maCommune.info a invité les 9 candidats à répondre à un quiz 100% bisontin pour savoir s'ils connaissaient si bien la ville qu'ils  veulent représenter et le quotidien des habitants. C'est au tour de Claire Arnoux, candidate soutenue par la France insoumise avec sa liste "Besançon verte et solidaire".

Municipale 2020 : Eric Alauzet connaît-il si bien Besançon ?

Dans le cadre de la campagne pour l'élection municipale de Besançon, maCommune.info a invité les 9 candidats à répondre à un quiz 100% bisontin pour savoir s'ils connaissaient si bien la ville qu'ils  veulent représenter et le quotidien des habitants. C'est au tour d'Eric Alauzet, candidat de La République en marche avec sa liste "Eric Alauzet 2020".

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.56
couvert
le 24/02 à 0h00
Vent
3.7 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
87 %

Sondage