Jean Rosselot (UMP) réagit au décès de Fouzy Sid

Publié le 24/03/2011 - 18:50
Mis à jour le 17/07/2012 - 12:30

Dans un communiqué, l’ancien tête de liste de la droite aux élections municipales de Besançon en 2008 exprime «sa peine» à la suite de la disparition de Fouzi Sid et rappelle qu’il s’était «engagé fermement» au côté de l’UMP.

 ©
©
« Il aimait le contact. Il m’a organisé de nombreuses rencontres avec des jeunes, des adultes. Je me souviens d’un porte à porte aux Clairs Soleil où il connaissait tout le monde », écrit Jean Rosselot.
« C’était un militant. C’est Abdel Ghézali qui a le mieux éclairé son rapprochement avec l’UMP quand il a dit - Sarkozy a donné une leçon aux socialistes en ouvrant les portes départementales et locales du pouvoir à la diversité - », ajoute le conseiller municipal d’opposition.
« L’UMP avait une ambition pour lui : le faire s’occuper aux côtés du député haut-saônois Patrice Debray et d’Alain Joyandet, de la jeunesse des quartiers en Franche-Comté. J’ajoute - ce qui est méconnu -, que je l’ai eu comme étudiant en première année de licence en droit. Je l’avais constaté sur examen, il avait la capacité d’obtenir des diplômes ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.9
légère pluie
le 25/09 à 15h00
Vent
0.9 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
8 %

Sondage