Journée de grève dans l’Éducation nationale ce jeudi

Publié le 22/09/2021 - 16:57
Mis à jour le 22/09/2021 - 16:59

L’intersyndicale appelle à la grève ce jeudi 23 septembre 2021 pour la mise en place d’un plan d’urgence et notamment une revalorisation des compétences et des conditions de travail après un an et demi de crise sanitaire. Un rendez-vous est donné à 14h00 place Pasteur à Besançon.

manif enseignant besancon janvier 2021.08 (2) © AA
manif enseignant besancon janvier 2021.08 (2) © AA

Les syndicats (FSU, CGT éduc'action, SUD-éducation, FNEC-FP-FO et UNL) demandent la création de postes d’enseignants, d’accompagnants d’élèves en situation de handicap de conseillers principaux d’éducation, de psychologues et surveillants.

Voici le communiqué de l’intersyndicale : 

"L’Ecole a été soumise à rude épreuve et les personnels ont terminé l’année scolaire 2020/2021 dans un état de fatigue rarement atteint.

La rentrée 2021 est de nouveau marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire. Par ailleurs, alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public.

Il refuse de créer un collectif budgétaire pour la création de postes d’enseignant.es, de CPE, AED, AESH, de PsyEN, de RASED, de personnels administratifs, techniques, santé et sociaux dans les écoles, les établissements et les services pour répondre aux besoins et annuler les suppressions de postes notamment dans le 2d degré où le déploiement d’heures supplémentaires est une réponse inadaptée

Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires. Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise.

Les annonces du Grenelle ont confirmé qu’il n’y aurait pas de loi de programmation pluriannuelle. Un renoncement de plus qui ne répond pas aux attentes salariales des personnels et en exclut la majorité. Au-delà de la deuxième tranche de la prime d’attractivité, très insuffisante pour rattraper les retards, il est bien difficile de voir de quelconques perspectives de revalorisation pour les années à venir. Il est urgent d’augmenter les salaires de tous les personnels.

Tout récemment, les annonces concernant un projet d'expérimentation dans 50 écoles de Marseille envoie un signe très négatif à la communauté éducative en ce début d'année.

Nos organisations dénoncent l’ensemble de ces mesures qui tournent le dos à la priorité à l’éducation et cherchent à transformer en profondeur les métiers dans le sens de contraintes supplémentaires sur les personnels : projet de création d’un emploi fonctionnel de directeur d’école et de hiérarchies intermédiaires, pilotage par l’évaluation. Nous ne pouvons accepter de tels reculs.

Pour le lycée, nos organisations refusent la généralisation du contrôle continu et demandent le rétablissement du baccalauréat national pour la session 2022, avec des épreuves nationales, terminales et anonymes.

Nos organisations appellent la profession à se mobiliser le 23 septembre afin d’exiger un plan d’urgence pour le service public d’Education. Notre Ecole ne peut fonctionner sans moyens supplémentaires et sans personnels revalorisés et reconnus dans leurs expertises professionnelles".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Territoires Numériques Educatif : le Doubs entre dans le dispositif

Jean Castex, Premier ministre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, ont dressé un premier bilan des enseignements suite à la crise dans le domaine du la transition numérique éducative.

Précarité numérique : 6.000 ordinateurs prêtés aux lycéens de Bourgogne-Franche-Comté

Ce mardi 19 octobre, Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a procédé à la remise des ordinateurs portables de prêt aux jeunes du lycée Le Castel à Dijon, en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et de Philippe Viollon, proviseur de l’établissement.

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.59
légère pluie
le 26/10 à 3h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage