Journée en mémoire de l'esclavage: 25 sites demandent la décentralisation de la cérémonie officielle

Publié le 10/05/2016 - 15:05
Mis à jour le 10/05/2016 - 15:05

Les représentants de 25 lieux de l’histoire de l’esclavage en France ont décidé d’interpeller le gouvernement pour demander de décentraliser la cérémonie officielle de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions du 10 mai.

 ©
©

Le Jardin du Luxembourg, où se tient la cérémonie, n'a "aucune valeur mémorielle, alors que d'autres lieux sont beaucoup plus symboliques", dénonce l'Association route des abolitions de l'esclavage, basée à Pontarlier (Doubs) et à l'origine de la démarche. L'association propose que "chaque année, le président de la République (...) honore de sa présence l'un des hauts lieux de mémoire que compte le paysage national".

Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Pontarlier...

Plusieurs sites se sont déjà portés candidats pour accueillir la cérémonie nationale dont les sites des anciens ports négriers de Bordeaux, du Havre, de Nantes, de La Rochelle ou des lieux d'abolition de Bayonne, ville natale de plusieurs figures de l'abolition, ou le Fort de Joux à Pontarlier, lieu de décès de Toussaint Louverture, chef de file de la révolution haïtienne (1791-1802).

"Placer les territoires de la République au coeur de la politique mémorielle"

Un nouveau lieu pourrait ainsi être mis à l'honneur chaque année, ajoute l'association qui affirme dans un communiqué avoir reçu le soutien de "plus de 100 présidents de région et de départements, de sénateurs et de députés, de maires et d'historiens ou d'associations responsables des 25 sites et hauts-lieux de la mémoire de l'esclavage et de ses abolitions en métropole". "Vouloir organiser cette cérémonie en dehors de Paris et sur un nouveau site chaque année répond à l'ambition partagée de placer les territoires de la République au coeur de la politique mémorielle", estiment les responsables de l'association.

Cinq sites liés à l'histoire de l'escalvage dans le grand est de la France

L'Association route des abolitions de l'esclavage regroupe cinq sites liés à l'histoire de l'esclavage dans le grand est de la France: le Château de Joux de Pontarlier (Doubs), la Maison de la négritude de Champagney (Haute-Saône), la Maison Abbé Grégoire d'Emberménil (Meurthe-et-Moselle), la Maison Anne-Marie Javouhey de Chamblanc (Côte d'Or), l'Espace muséographique Victor Schoelcher de Fessenheim (Haut-Rhin).

En 2015, la cérémonie officielle de la journée en mémoire de l'esclavage avait été délocalisée une première fois en Guadeloupe.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.64
légère pluie
le 21/05 à 18h00
Vent
3.79 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %