‘L’extrême gauche insulte l’union pour la défense de la santé de proximité en Bourgogne Franche-Comté’ pour Julien Odoul (FN)

Publié le 19/05/2018 - 17:05
Mis à jour le 19/05/2018 - 17:06

Dans un communiqué du 19 mai 2018, Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, dénonce 'le sectarisme imbécile des militants d’extrême gauche' qu’il a rencontré lors de la manifestation devant l’ARS ce vendredi… 

17308961_10154643770998152_5849067565033810873_n.jpg
Julien Odoul ©Facebook/Julien Odoul
PUBLICITÉ

[Communiqué de presse de Julien ODOUL, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National]

« Vendredi 18 mai, 400 personnes – élus locaux, personnels soignants et représentants syndicaux – se sont rassemblées devant le siège de l’Agence régionale de santé (ARS) à Dijon pour s’opposer au démantèlement de l’offre de soin en Bourgogne Franche-Comté.

Tout au long du rassemblement, les organisateurs ont donné le micro aux intervenants de toute sensibilité politique. A l’instar de son collègue socialiste au Conseil régional, Sylvain Mathieu, qui représentait la Nièvre, Julien Odoul a pris la parole pour témoigner des difficultés dans l’Yonne et apporter le soutien des conseillers régionaux du Front National. Au bout de quelques secondes, une minorité de militants d’extrême gauche et des Antifas l’ont empêché de s’exprimer avec un torrent de cris, d’insultes et en tentant de l’agresser physiquement.

« Le sectarisme imbécile des militants d’extrême gauche […] fait le jeu du gouvernement Macron »

Le Front National de Bourgogne Franche-Comté dénonce le sectarisme imbécile des militants d’extrême gauche faisant le jeu de l’ARS et du gouvernement Macron. En refusant la liberté d’expression et le pluralisme politique, ces groupuscules marginalisent, par leur comportement violent, un sujet fédérateur touchant à l’intérêt général.

Nous n’accepterons jamais qu’un combat unitaire aussi important soit gangrené par des comportements intolérables et antidémocratiques.

Dans la continuité du vœu commun élaboré avec les autres groupes politiques à la Région, le Front National appelle à la mobilisation de tous les citoyens de Bourgogne Franche-Comté pour défendre la santé partout et pour tous. Nos vies n’ont pas de prix. » 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.59
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage