La Citadelle de Besançon recourt au mécénat

Publié le 10/12/2011 - 05:55
Mis à jour le 10/12/2011 - 15:58

Le groupe Bonnefoy, la société SMCI et le groupe Moyse sont les trois premiers mécènes qui ont décidé de soutenir le projet culturel et scientifique de l’Etablissement public Citadelle-Patrimoine mondial. 

développement

Dans le prolongement de l’inscription, en 2008, des fortifications de Vauban sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, la Ville de Besançon a engagé un nouveau plan de développement de la Citadelle. Celui-ci s’est traduit par la mise en place, le 1er janvier dernier, d’une structure unique de gestion, l’Etablissement public Citadelle-Patrimoine mondial, qui s’est dotée d’un projet stratégique pour la période 2011-2015 avec quatre objectifs :

 - la conservation et la valorisation du patrimoine de Vauban ;

- la construction de la paix (Musée de la Résistance et de la Déportation) ;

- la préservation de la biodiversité (Muséum) ;

- le dialogue des cultures (Musée comtois et programmation culturelle annuelle).

En matière d’investissements, trois priorités ont été déterminées :

- la création d’un dispositif multimédia, très spectaculaire, en 3 D, qui sera installé en 2013 dans la Chapelle Saint-Etienne pour permettre aux visiteurs de s’immerger dans la conquête de Besançon par Louis XIV, la construction et le fonctionnement de la Citadelle

- la modernisation du Musée de la Résistance et de la Déportation qui sera doté, en 2014-2015, d’une nouvelle muséographie et dont la dimension européenne sera amplifiée ;

- la rénovation de plusieurs secteurs du Muséum, en particulier l’Aquarium, la P’tite ferme et plusieurs espaces du Jardin zoologique.

« La Ville de Besançon consacre chaque année plus de trois millions d’euros au fonctionnement de la Citadelle, et elle devrait investir plusieurs millions d’euros dans ce projet de développement. Si elle entend bien continuer à assumer pleinement ses responsabilités de premier financeur de la Citadelle, elle souhaite naturellement que la Communauté d’agglomération du Grand Besançon, le conseil général du Doubs, le conseil régional de Franche-Comté et l’Etat s’y associent », relève un communiqué.

Le projet doit également mobiliser de nombreux partenaires privés au titre du mécénat. Les trois premières conventions viennent d’être signées avec le groupe Bonnefoy (120 000 euros sur trois ans), la société SMCI (40 000 euros sur deux ans) et le groupe Moyse (30 000 sur trois ans).

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Le “Molière sans dealer” : un appel lancé aux habitants du quartier pour tenir une permanence dans le hall de l’immeuble

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière", situé au 5 place de l'Europe à Besançon, s’est déjà mobilisé le 18 janvier puis le 11 février 2024 dans le hall de l’immeuble pour s’opposer aux dealers. Ce lundi, une co-propriétaire lance un appel aux habitants. Une adresse mail a été mise en place pour celles et ceux qui souhaitent s’inscrire à la permanence.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.67
couvert
le 27/02 à 6h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
96 %