La « classe passerelle » : un tremplin vers la maternelle

Publié le 29/05/2017 - 13:38
Mis à jour le 29/05/2017 - 15:20

Le dispositif de la "classe passerelle" est une expérience inédite dans le Doubs. Elle est en phase de concrétisation grâce à la collaboration de plusieurs partenaires : l’Education Nationale, le service PMI du Conseil départemental du Doubs, la crèche municipale, la CAF, le syndicat scolaire BCMOS et la ville d’Ornans.

champrond_maternelle.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

Qu’est-ce que la « classe passerelle » ?

 Présentée ce 23 mai 2017, la classe passerelle prévoit d’accueillir des enfants de deux à trois ans, inscrits à l’école. Le groupe sera installé en dehors de l’école et de la crèche « mais à proximité immédiate » (Maison des Services), précise la ville. Les temps partagés et communs seront toutefois gardés.

L’accueil se fait tout au long de l’année dès l’anniversaire des deux ans de l’enfant. La capacité d’accueil est de huit à seize enfants. Ils seront accueillis quatre matinées de trois heures sur quatre jours (lundi, mardi, jeudi et vendredi).

Les objectifs

Les objectifs de cette classe  » sont multiples et à double niveau » : d’une part, rendre l’école plus accessible aux familles. D’autre part, développer l’autonomie, le langage ainsi que le vivre ensemble pour les enfants. Une aide est fournie pendant leurs parcours scolaires.

Cette classe « n’a pas pour but de faire passer une classe aux enfants (passer de la classe passerelle à la moyenne section) mais traduit la volonté de réussite éducative de la municipalité ; elle les prépare à devenir élèves par l’acquisition du langage, de la propreté  en lien avec les parents dans un contrat  personnalisé…  Les enfants de la classe passerelle iront ensuite à la maternelle en classe de petite section » explique la ville d’Ornans.

Le groupe, placé sous l’autorité de la directrice de l’école, sera encadré par deux professionnels, un poste d’enseignant(e) et un poste de personnel petite enfance qualifié. Ils travailleront autour de l’éveil, de l’éducation et de l’apprentissage.

Selon une circulaire du  Ministère de l’Education  Nationale du 18 décembre 2012 adressée aux recteurs d’académie et aux directeurs d’école notamment « la rédaction des projets d’accueil et de scolarisation inclut l’implantation de locaux et de matériels spécifiques » .

En phase de finalisation

Cette classe passerelle, en phase de finalisation, sera effective à la rentrée de septembre. Toutes les familles, installées à Ornans ou en périphérie,  peuvent recourir à ce service proposé par la ville d’Ornans. Elles peuvent faire acte de candidature et exprimer leur motivation.

Info +

  •  Les inscriptions sont ouvertes, en mairie, sur rendez-vous individuels (standard de la mairie : 03.81.62.40.30)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Carte scolaire dans le Doubs : quelles ouvertures et quelles fermetures de classes à la rentrée ?

Le comité technique spécial départemental s'est tenu jeudi 14 février 2019 pour faire le point sur la prochaine carte scolaire. Dans le Doubs, l'inspection académique prévoit 51 fermetures pour 46 ouvertures pour une baisse d'effectif de 594 élèves.  Voici la liste complète des ouvertures et fermeture mais aussi des 16 ouvertures conditionnelles et des 15 fermetures conditionnelles.

L’instruction obligatoire établie dès l’âge de 3 ans à partir de la rentrée 2019

L'Assemblée nationale a voté mercredi soir (13 février 2019) l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire de 6 à 3 ans, mesure phare du projet de loi "pour une école de la confiance" vantée par le ministre de l'Education comme "un marqueur républicain". Entrée en vigueur à la rentrée de septembre 2019

« On boycotte le bac blanc » au lycée Pergaud de Besançon

Après le lycée Victor-Hugo, 24 professeurs principaux et 15 coordinateurs de discipline démissionnent de leurs fonctions ce mois de février 2019 au lycée Pergaud de Besançon. Aucun sujet ne sera donc transmis ce mercredi soir à la direction de l'établissement pour les épreuves du baccalauréat blanc qui devait se dérouler après les vacances de février…

Université Bourgogne-Franche-Comté : « un véritable désastre » pour Jean-Philippe Allenbach

Après la polémique née de la campagne de publicité de "Just Dijon" pour promouvoir l'université de Bourgogne jusqu'à Besançon, le président du Mouvement Franche-Comté et candidat à l'élection municipale de Besançon déclare ne pas être surpris par ce nouveau "coup de force" de François Rebsamen et souhaite une université de Franche-Comté "libre et autonome".

Dijon veut-elle déclencher la guerre entre les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté ?

Nouvel épisode dans la gue-guerre Dijon – Besançon et entre la Bourgogne et la Franche-Comté. Une vaste campagne de communication déployée la semaine dernière par la Métropole de Dijon dans 14 villes de la région enclenche une nouvelle polémique. Elle incite les étudiants à rejoindre une des 400 formations de l'Université de Bourgogne. Campagne déplacée ? Campagne dépassée ? Les affiches publicitaires agacent. Même l'Université de Bourgogne, gênée, dit ne pas avoir été associée et déclare vouloir prendre de la distance avec cette campagne de pub.

L’entrée en seconde en 2019 : une brochure pour aider les collégiens et leur famille à choisir une orientation…

Pour aider les collégiens de 3e et leur famille à réfléchir à leur prochaine scolarité au lycée général et technologique ou en voie professionnelle, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse vient d'éditer une brochure qui sera envoyée dans tous les collèges de France à partir du lundi 11 février 2019 pour être distribuée aux élèves. A consulter en avant-première sur maCommune.info...

La réforme du lycée selon le recteur de Besançon #4 : « Depuis 1975, je ne connais pas une seule réforme approuvée unanimement »

Episode 4 • Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des lycées qui sera mise en œuvre dès la rentrée 2020 en France, nous avons rencontré Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon, pour qu'il éclaircisse ou démente des informations circulant ces derniers mois dans la rue… Le tout en 4 épisodes publiés mercredi 6 et jeudi 7 février 2019 sur maCommune.info.

La réforme du lycée selon le recteur de Besançon #3 : « Beaucoup pensent que le choix est contraint parce qu’il n’y a pas assez de mathématiques dans le tronc commun mais… »

Episode 3 • Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des lycées qui sera mise en œuvre dès la rentrée 2020 en France, nous avons rencontré Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon, pour qu'il éclaircisse ou démente des informations circulant ces derniers mois dans la rue… Le tout en 4 épisodes publiés mercredi 6 et jeudi 7 février 2019 sur maCommune.info.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.36
ciel dégagé
le 19/02 à 3h00
Vent
4.41 m/s
Pression
997.9 hPa
Humidité
79 %

Sondage