La grève se poursuit à la Polyclinique de Franche-Comté

Publié le 21/03/2009 - 08:59
Mis à jour le 21/03/2009 - 08:59

Malgré un début de négociation vendredi après-midi, le conflit s’enlise. Une nouvelle assemblée générale doit avoir lieu ce samedi à 18h à la Maison des syndicats.

Avec leur blouse bleu-ciel, elles ne sont pas passées inaperçues à la tête de la manif de jeudi à Besançon. En grève depuis la veille, la détermination des salariés paraissait intacte. Soutenues par la CFDT Santé-Sociaux, elles dénoncent « le mépris » de la direction à leur égard.
 
L’organisation du planning à la suite d’une renégociation de l’accord RTT depuis la reprise de la clinique par la Mutualité française du Doubs en janvier 2008 est notamment à l’origine de ce mouvement très suivi qui repose également sur des revendications salariales. Selon la CFDT, les salaires seraient inférieurs de 300 à 400 € par rapport au public.
 
La direction dit être « très attentive » à la situation et souligne que la masse salariale s’élève à 60% du chiffre de la clinique ce qui est 10% supérieur à la moyenne habituelle dans le privé. Elle souligne également que les charges sociales sont supérieures à celles exigées dans le public.

La Polyclinique de Franche-Comté compte 400 salariés et 180 lits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Secteurs médico-sociaux : une manifestation ce jeudi « pour plus d’équité salariale »

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) avait appelé à la grève et à la manifestation ce jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Les manifestants se sont retrouvés à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège va rejoindre l'ARS. Quelques perturbations ont été relevées sur la ligne 1 et 2 du tramway et la ligne 8 de bus.

Euro 2020 : quand joueront les filles de l'ESBF avec leur équipe nationale ?

Depuis le lundi 23 Novembre 2020, c'est la trêve internationale pour les handballeuses. Les joueuses sélectionnées dans leurs équipes nationales ont chacune pu rejoindre respectivement leur sélection. Chloé Bouquet Valentini et Aïssatou Kouyaté  ont été selectionnées en équipe de France. Aneta Labuda a été retenue avec la Pologne et Lara Gonzales fait  partie de l’effectif  espagnol. 

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.83
couvert
le 06/12 à 0h00
Vent
0.78 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
94 %

Sondage