La grogne des postiers

Publié le 26/06/2013 - 13:34
Mis à jour le 26/06/2013 - 13:34

Deux préavis de grève ont été déposés par la CGT et Sud à la plateforme industrielle du courrier de Besançon, du 27 juin au 2 juillet 2013. 36 emplois de l’exploitation sont menacés.

 

batiment_poste.jpg
La tension monte entre direction et syndicats de la plateforme industrielle du courrier de Besançon
PUBLICITÉ

L’intersyndicale CGT – SUD a déposé deux préavis de grève à la plateforme industrielle du courrier de l’avenue Clémenceau à Besançon. Le premier préavis débute ce jeudi 27 juin 2013 en soirée et s’achève le samedi 29 juin. Le second préavis couvre la période du dimanche 30 juin au mardi 2 juillet 2013. « La direction locale du centre de tri de la Poste veut clairement passer en force et souhaite supprimer 36 emplois de l’exploitation, ce que nous dénonçons » s’insurge Julien Juif, Secrétaire Général du syndicat Sud à la Poste. « Nous demandons le maintien des horaires actuels car certains personnels vont devoir à nouveau travailler de jour le samedi, voire effectuer des nuits supplémentaires. L’autre objectif fixé par la direction est d’instaurer un horaire 15h – 22h » ajoute M. Juif.

Un agent visé par un blâme

Parmi les autres motifs, l’intersyndicale demande la levée de sanctions à l’encontre d’un agent qui a endommagé un véhicule. « C’est incompréhensible ! L’agent a été victime d’un accident de la route, ce qui est assez courant suite aux travaux du tramway. Il a reçu un blâme de la direction alors qu’il s’agit de son premier accident » précise encore Julien Juif.

Dans ce contexte, la tension monte entre la direction et les représentants du personnel de la plateforme industrielle du courrier. La distribution du courrier pourrait donc être perturbée dès demain jeudi 27 juin 2013.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.32
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1022.11 hPa
Humidité
80 %

Sondage