Alerte Témoin

La justice lève la mise en examen d'un instituteur accusé d'avoir violé une élève

Publié le 15/11/2017 - 14:04
Mis à jour le 15/11/2017 - 14:04

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon a levé mercredi 15 novembre 2017 la mise en examen d'un instituteur suspecté du viol d'une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or), en l'absence de "charges graves et concordantes", selon son avocat.

L'enseignant a désormais le statut de témoin assisté, comme l'avait demandé Me Claude Llorente à l'audience du 12 octobre. "C'est vraiment le soulagement, même si ce n'est pas encore un non-lieu", a déclaré le professeur de 43 ans, qui clame son innocence depuis le début de l'affaire et demande à ce que "tout soupçon soit levé" sans tarder, "pour pouvoir tourner la page".

Rappel des faits

En novembre 2016, la fillette avait raconté avoir été victime d'attouchements, désignant ce professeur des écoles qui commençait un remplacement dans son école maternelle. L'homme, marié et père de famille, avait été écroué "pour les nécessités des investigations à poursuivre", avait expliqué alors le parquet. Il avait été remis en liberté fin mars et placé sous contrôle judiciaire, levé également par la chambre de l'instruction.

Ce n'est pas l'ADN de l'instituteur qui a été retrouvé dans la culotte de la victime

Selon Me Llorente, un avocat connu pour son engagement contre les erreurs judiciaires, des analyses ADN ont mis en évidence une tache de sperme retrouvée dans la culotte de la victime, qui coïncide exactement avec une tache de sang et n'appartient pas au professeur mais à "un proche" de la victime. "Il faut que l'enquête aille au bout, que cette petite soit protégée, que le coupable soit trouvé et que mon innocence soit visible aux yeux de tous", a martelé le professeur.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     8.68
    légère pluie
    le 25/09 à 18h00
    Vent
    4.16 m/s
    Pression
    1005 hPa
    Humidité
    53 %

    Sondage